• Culture,
  • Lettres,
  • Vie institutionnelle,
  • Vie des personnels,
  • Vie Etudiante,
  • Vie de l'Université,
  • Vie de l'établissement,
  • Témoignage,

Hommage à Josef Ciesla | Empreintes et Résurgences

Publié le 16 mars 2022 Mis à jour le 31 mars 2022

À l'occasion de cet hommage, Josef Ciesla vous invite à faire perdurer notre mémoire commune par delà le temps, à travers les générations...

Sculpture pour la fontaine des jardins du cloître sud de la Manufacture,
en hommage à Jean Moulin et la Résistance

En présence de Josef Ciesla, sculpteur de Empreintes et Résurgences
 

Crédits photographies : Marc Le Person, Josef Ciesla, René Clerc
 

Je ne savais pas que c'était si simple de faire son devoir quand on est en danger.

Jean Moulin, dans une lettre adressée à sa mère

 

GENÈSE D'UNE ŒUVRE

Pour la fontaine déjà construite par l'architecte Albert Constantin, Josef Ciesla a imaginé des formes en airain, évoquant la terre tourmentée et renaissante, au milieu d'une eau, tour à tour cachée et jaillissante, symbolisant la vie clandestine et la vie qui ressurgit pour redonner l'espoir, comme un message de Jean Moulin aux générations futures.





 

LE POINT DE VUE DU CRÉATEUR

Avec toute mon admiration pour le résistant exemplaire que fut Jean Moulin, mon intention de sculpture n'a cependant pas voulu aller vers une nouvelle représentation du héros martyr, une traduction plastique de son destin tragique porté à l'état de mythe. Une phrase extraite d'une lettre à sa mère, datée du 15 juin 1940 m'a frappée. Elle nous donne la stature du personnage qui n'est qu'au début de ses épreuves [...]. Dès lors, mon intention pour honorer sa mémoire a voulu être un éloge à la vie, à sa vie par son empreinte, l'empreinte laissée par un homme qui a fait face à la terreur sans crainte et sans orgueil, simplement. 

[...,] La vie est un parcours, la traversée d'un espace-temps avec ses zones d'ombre et de lumière. De ce point de vue, celle de Jean Moulin est saisissante. Alors qu'il est au sommet, le représentant de la France libre en métropole, son action est éminemment secrète, souterraine : "le chef d'un peuple de la nuit" (Malraux) et l'efficience de son énergie est toute tendue vers la fusion des mouvements de résistance pour que le pays sorte de la cécité, de la peur et de l'horreur, pour une remontée vers la lumière, que la vie coule à nouveau au grand jour (l'eau se perd sous terre et ressurgit après la première Porte). [...]

Josef Ciesla, mars 1999

LA SCULPTURE EN DÉTAILS

Ce parcours animé par le langage de l'eau est composé de figures d'airain qui évoquent la terre meurtrie toujours renaissante, escortée de ses sentinelles, l'obscure d'une part : "la citadelle", la clarté dissimulée de l'autre : "le voile". Des murs se dressent, la liberté est opprimée mais des gardes œuvrent en mezza-clandestinité et les murs se font Portes.

Autant de symboles pour évoquer la Résistance et celui qui est au fronton des valeurs de notre université : Jean Moulin.
 

Josef Ciesla, sculpteur

Au pied de sa cheminée, Josef nous livre le témoignage de sa vie, dont l'œuvre est transportée par la beauté de la nature, de la femme et de la vie comme science. Il évoque le temps passé, depuis son enfance dans le Beaujolais où il crée de petites cadoles jusqu'à l'émergence, bien plus tard, de la sculpture Empreintes et Résurgences.
 

De la source à la lumière, réalisé en 2009 par Philippe Topalian de la DAVM
Images et son : Thierry Bréart, Éric Chupin et Philippe Topalian
Musique : Alexis Ciesla
Retouche photo : David Venier
Documentation : Coline Beost

Avec le soutien de Marc Le Person et Christine Durand des Affaires Culturelles

Né en Pologne à Tarnow en 1929, il étudie à l'École Supérieure de Tissage de Lyon et travaille avec le sculpteur Belloni. Après une période d'activité professionnelle dans l'industrie du textile, il se consacre à la création artistique. Sa première commande publique en 1970 pour le Conseil Général du Rhône ouvre le champ à plus de 70 réalisations monumentales implantées dans des lieux publics ou des entreprises privées en France ou à l'étranger.

Son œuvre est considérable et touche à de nombreux domaines autres que la sculpture: peinture, dessin, estampe, textile, trophée, cheminée, mobilier, statuette. En marge des écoles, insensible aux modes du temps, il poursuit sa lutte avec et contre la matière, comme une force qui va, en suivant sa propre quête spirituelle pour nourrir son œuvre et substituer par sa sculpture la chose à son absence.
 

Empreintes et Résurgences dédiée au Mythe de Jean Moulin et à l'action de l'Armée des Ombres, sera l'aboutissement d'un parcours initiatique et artistique hors du commun et donnera à tous un sujet de médiation sur les valeurs humanistes de la Résistance.