• Culture,

Théâtre du geste en Langue des Signes Française

Publié le 30 août 2020 Mis à jour le 2 septembre 2022
Dirigé par Géraldine BERGER & Anthony GUYON - Cie On/Off



Les corps occupent l’espace, les gestes se font parole…

Entrez dans cette danse théâtrale de création et de répétitions à la découverte d’une langue, d’une culture, de l'art du geste et de l'incarnation d'un personnage.

L'atelier s’appuie sur la LSF, la culture sourde, la culture orale française par le chant ; il propose un travail autour de la corporalité par l’art du geste, en travaillant sur l’incarnation d’un personnage sans paroles (mime, LSF).

Initiation ou approfondissement de la Langue des Signes Française, développement de l’écoute de l’autre, expression corporelle, prise de confiance en soi, exploration de propositions artistiques et théâtrales singulières... Voilà toutes les facettes de cet atelier qui n'attend que vous et votre curiosité !


 
Géraldine BERGER, comédienne, metteure en scène
Géraldine BERGER - Le vaisseau fantôme, Wagner - Cie Opéra 3 02©adelap
Formée au théâtre gestuel et mime corporel auprès de Claire HEGGEN et Yves MARC du Théâtre du Mouvement à Paris, imprégnée de danse butô auprès de Séverine DELBOSQ à Saint Denis, chercheuse et élève auprès de Dominique BUTTAUD et Alain JOSSERAND sur la danse et la mobilité du corps à Lyon, elle multiplie les expériences et aborde le corps dans son rapport à la créativité, explore la théâtralité du mouvement et l'étrangeté.

Elle mène des ateliers de danse-théâtre auprès d'adultes, adolescents et enfants depuis une vingtaine d'années. À la croisée de différents langages, elle est militante et communicante en LSF, partenaire relais des deux cultures, elle interprète cette langue sur scène en lien avec la danse, le théâtre et le français parlé.

Géraldine BERGER - Le vaisseau fantôme, Wagner - Cie Opéra 3 02©adelap Elle travaille avec le collectif KompleX KapharnaüM, la Comédie de Valence, les Trois Huit, la Cie des Lumas, la Cie On/Off, le musicien MaTwo, la photographe Laurence VERRIER, les Transformateurs, l'Essoreuse, la Biennale d'Art Contemporain, la Biennale de la Danse, les centre sociaux Grand'Côte, les universités Lyon 2 et Paris 13.
 
Le vaisseau fantôme de Wagner, par la Cie Opéra 3      
Géraldine BERGER - © adelap      
 
 
Anthony GUYON, comédien, metteur en scène
Directeur artistique de la Cie On/Off
Artiste sourd dont la langue maternelle est la langue des signes, Anthony GUYON participe au travail de différentes compagnies lyonnaises à partir de 2004 : La Main Tatouée, In Time, Les Trois Huit... Il monte et présente des spectacles bilingues dans toute la France, pour sourds et entendants de tous les âges. Son travail, reconnu par les structures du Grand Lyon, lui confère une place de conseiller pour plusieurs créations en LSF dans sa région.

Après une dizaine d'années de jeu, d'assistanat à la mise en scène, d'expériences et de rencontres, il a souhaité monter sa propre structure. Depuis la création de la Cie On/Off en 2008, il développe de plus en plus ses activités artistiques afin de répondre aux besoins des personnes sourdes et entendantes avec toujours comme objectif : tisser des liens et réunir ces deux mondes en un...


 
L'ART AU MOULIN 2022

À l'occasion du festival l'Art au Moulin et dans le cadre des journées Meraki, les étudiants ont chant-signée dans l'espace pour nous appeler à dialoguer sans mots.
 

Déambulation chant-signée sur la Place Lazare Goujon
Printemps 2022


 

Lever de rideau au Théâtre du Point du Jour
Printemps 2022

Les étudiants ont investi le hall du théâtre avec leur corps, comme un vrai terrain de jeu, danser au milieu du public qui attend pour récupérer ses billets, rendre hommage à Pina Bausch et sa Nelken Line sur les marches du théâtre du Point du Jour, en attendant les retardataires, chansigner une chanson française kitch et célèbre des années 70 et signer quelques phrases d’un poème écrit par un artiste sourd, Anthony Guyon.
 



 

Gestes en éclats
Hiver 2021
L'ART AU MOULIN 2021

À l'occasion du festival l'Art au Moulin, les étudiants ont imaginé des variations chant-signées tout en poésie. Malheureusement, la représentation n'a pu avoir lieu en raison des consignes sanitaires liées au Covid-19.


Une variation sensible de gestes en éclats de l'œuvre de Pina BAUSCH pour célébrer l'art du geste qui danse et qui parle. Des mots en signes, des gestes en mots, pour créer des éclats fragiles et sensibles. Parce qu'il n'est jamais trop tard pour danser Pina BAUSCH, et lui rendre hommage, parce que la danse est un art éphémère, parce que la langue des signes est une langue militante qui essaye d'exister en tant que telle...

En partenariat avec le Théâtre du Point du Jour