• Culture,
  • Vie de l'établissement,
  • Vie des personnels,
  • Vie Etudiante,

"Encore est un temple" | Lecture performée & exposition

Publié le 28 septembre 2021 Mis à jour le 28 septembre 2021
©Charko - Les 3 en orange
©Charko - Les 3 en orange

Une expérience poétique, plastique, musicale à la croisée des sensibilités, autour de l’enfance, des rêves et de la mort de Benny Gazzara...

Une performance par

Kenny OZIER-LAFONTAINE, poète
CHARKO, musicien
Catherine URSIN, plasticienne, poétesse, en résidence d'artiste à Lyon 3

En partenariat avec l’Espace Pandora dans le cadre du festival Parole Ambulante





Entrée libre & gratuite - Inscription obligatoire
pointculture@univ-lyon3.fr / 04 78 78 78 00


 
Catherine URSIN

 
« L’enfance, la mort et le rêve sont notre point de départ.

Trois mots pour trois protagonistes.

Trois artistes pour trois moyens d’expressions,
la poésie,
la musique
et la peinture.

Nous voulons confronter nos trois techniques et chercher l’endroit
où elles se rejoignent et se complètent,
intégrant regards et écoutes de l’autre.
Mais aussi trouver les limites, chercher le point de rupture qui
empêche, annule ou distord l’expression de l’autre.
Aller retour entre respect et irrévérence, silence et cri,
immobilité et mouvement, complicité et désaccord.
Aller jusqu’au bout de nos propres limites,
de nos épuisements et de nos différences.

Pour cette performance,
nous puiserons dans nos enfances,
convoquerons nos morts
mais n’oublierons jamais nos rêves.

Encore
et encore... »
 
 
Catherine URSIN
artiste plasticienne, poétesse, performeuse en résidence à Lyon 3
Catherine Ursin développe des pratiques multiples et engagées en situant le « corps » au cœur de son œuvre.


Catherine URSIN Le « corps » est dessiné, sculpté, photographié, sexué, violenté, torturé, toujours percutant et brutal. Il apparaît comme une liaison entre passé et futur, un instant suspendu entre rupestre et sidéral. De la gestuelle picturale au sol jusqu’à l’expérience de la performance, le « corps » demeure en mouvement perpétuel. Catherine Ursin traverse les techniques dans un rythme effréné, ne conservant que la puissance du rouge et la profondeur du noir.

Les frontières se brisent et l’espace est investi. Elle y déploie ses formes humaines hybrides, relie les contraires, concilie les antinomies et les oxymores. Entre cruauté et bienveillance, elle puise l’énergie dans les échanges et convie des complices de jeu à une catharsis performée comme une tentative de guérison.
 
Partenaires :
Logo Espace Pandora - Agitateur poétique
Thématiques :
Culture; Vie de l'établissement; Vie des personnels; Vie Etudiante