• Etudiants,
  • Langues littératures et civilisations étrangères,
  • Lettres,
  • Sports,
  • Culture,
  • Vie Etudiante,
  • Vie des personnels,

Danse & poésie | Kawa, solo à deux... 10 ans après - Par la Cie CHATHA & les étudiants de Lyon 3

Publié le 3 mars 2021 Mis à jour le 30 mars 2021
Kawa - CHATHA © Jeff RABILLON
Kawa - CHATHA © Jeff RABILLON

De la danse aux mots... Des mots au mouvement... Affleurant d’un parterre de mille tasses à café, les corps et les voix se rencontrent et se lient sur les vers de l’immense poète palestinien Mahmoud DARWICH, dans une performance croisée entre danse et poésie.

Par la Cie CHATHA, en résidence d'artistes à Lyon 3

& les étudiants du département d'études arabes dirigés par
Tarek KHALIFA, enseignant à la Faculté des Langues de Lyon 3

Dans le cadre du festival Magnifique Printemps en partenariat avec l'Espace Pandora


 
Vidéo en ligne à partir du 15 avril 2021
Restez connectés !


Kawa - CHATHA © Jeff RABILLON L’artiste peut-il, naïvement, se penser affranchi des lois qui cadrent les productions, assignent les fonctions, forgent les représentations ? L’artiste chorégraphique s’invente en se saisissant du corps à corps de l’espace et du temps.

Kawa est cet espace mental disputé à la contrainte. Kawa est le solo de l’être à reconstituer, comme on boit son départ pour un nouveau matin.


 
Solo à deux
De retour en solo – mais étoilé dans une écriture duelle – le corps de l’artiste visite d’autres bords et entrouvre de nouveaux contours. Il profile, circule, articule, dans le suspens des questions qu’il veut accueillir sans craintes.

Transgresseur d’identité, il défie sa solitude à deux.



Conception et chorégraphie : Aïcha M’BAREK & Hafiz DHAOU
Interprétation : Hafiz DHAOU
Univers sonore : Hafiz DHAOU
Musique : Eric ALDÉA, Ivan CHIOSSONE
Costumes : Aïcha M’BAREK


 
Lectures par les étudiants du département d'études arabes
Ahlem BENOTMANE, Anna DUMAS, Baya MEKHZEN, Ghalia ALLAGUI,
Hafsa EL ACHHEB, Manel DILMI, Meriem MEKIDECHE, Mokhtar BOUAZZA,
Nigamou SISSAKO, Sayf-Eddine KRARTI, Sonia SEBAA, Virginia MEDINA RAMIREZ, Yahya OMARI, Yassmin JENNAB, Badr SHADY




Au milieu des tasses qui constituent le décor, Hafiz DHAOU propose une danse de la libération : d’abord perdu dans cet amoncellement d’objets qui pourraient être autant de ruines, il ose le frémissement, l’étirement, puis la spirale qui envahit tout son corps. Un acte fort que d’oser la danse du bassin, comme un affranchissement, une opposition, une résistance portés par ces artistes tunisiens, dont le travail se révèle à l’aune d’une actualité en mouvement […]
Nathalie YOKEL, La Terrasse
 
 

Kawa
De la danse aux mots...
Des mots au mouvement...
Bercée par la langue et les mots, la Cie CHATHA tisse la création de Kawa autour de la parole poétique de Mahmoud DARWICH, dans un extrait de son oeuvre Une mémoire pour l’oubli et à travers la traduction de ce texte en différentes langues.




De tous les matins du monde, je ne veux rien d’autre que l’odeur du café, pour me reprendre me remettre dans mes pieds, me transformer d’animal rampant en être de raison […]

Le café […] il faut se le préparer soi-même et ne pas se le faire servir. Car celui qui vous l’apporte y ajoute ses paroles, et le café du matin ne supporte pas le moindre mot, il est aube vierge […]

Le café est donc ce silence originel, matinal, circonspect, solitaire où tu te tiens, tout seul, avec cette eau que tu choisis, paresseusement et coupé du monde, dans une paix retrouvée avec les êtres et les choses […]

Le café, la première tasse de café, est le miroir de la main, de cette main qui tourne le breuvage, le café est déchiffrement du livre ouvert de l’âme, devin des secrets que le jour renferme […]
Mahmoud DARWICH,
Une mémoire pour l’oubli, extraits, 1982



Kawa - CHATHA © Jeff RABILLON


 
La Cie CHATHA
Créée à Lyon en 2005, la compagnie de danse CHATHA porte le travail de création, de résidences d’artistes et de diffusion des chorégraphes Aicha M’BAREK et Hafiz DHAOU.

Cie CHATHA - libre de droits Leur objectif principal est de rendre visible, donner sens à l'acte artistique à travers la danse.

Après différentes résidences, la compagnie renforce son encrage en Région Auvergne Rhône-Alpes. C'est ainsi que pour la période 2020-2022, se dessine une résidence de territoire sur le département de l'Ain et à l’Université Jean Moulin Lyon 3. Dans le cadre de cette résidence croisée la compagnie a proposé de porter un projet pour la Biennale de la Danse de Lyon, le projet Chassé-Croisé.


En savoir plus sur la résidence d'artistes à Lyon 3

Suivre la Cie CHATHA

 
Partenaires :
Logo CHATHA Logo Espace Pandora - Agitateur poétique   Logo Magnifique Printemps
Thématiques :
Etudiants; Langues littératures et civilisations étrangères; Lettres; Sports; Culture; Vie Etudiante; Vie des personnels