• Culture,

Allocution de Jacques COMBY, Président de l'Université Jean Moulin Lyon 3

Inauguration de l'exposition "1939-1944 : Antoine de Saint-Exupéry combattant - Un engagement singulier pour la liberté"

Publié le 10 décembre 2014 Mis à jour le 10 décembre 2014

[legende-image]1290696718067[/legende-image]Allocution de Jacques Comby,

Président de l'Université Jean Moulin Lyon 3


Monsieur l’Adjoint au Maire de Lyon délégué au Patrimoine, à la Mémoire et aux Anciens combattants,
Monsieur le Consul général des États-Unis,
Monsieur le Président de la Succession Antoine de Saint-Exupéry,
Monsieur le Directeur régional d’Air France,
Mesdames et Messieurs,
Chers collègues,

Alors que la France célèbre le soixante-dixième anniversaire de sa libération, mais également l’anniversaire de la disparition de Saint-Exupéry "mort pour la France", l’Université Jean Moulin Lyon 3 poursuit son exploration de l’engagement pour la liberté.
Après une grande exposition autour de Jean Moulin en décembre 2013, à l’occasion de ses 40 ans, elle a choisi pour sa grande exposition de rentrée de mettre en lumière un homme dont le combat pour la liberté reste méconnu : Antoine de Saint-Exupéry.

Chacun sait que cet illustre lyonnais est mort aux commandes d’un avion de guerre, le 31 juillet 1944. Il est mort pour la France. Mais peu connaissent ce que fut la réalité de son engagement dans la seconde guerre mondiale. Pourtant, certains laissent parfois planer un doute quant à son intégrité.

Quelques mois après l’armistice, Antoine de Saint-Exupéry se rendit à New York, non pour s’y réfugier mais pour utiliser sa notoriété d’auteur à succès afin d’inciter les Américains à entrer dans la guerre ; ils étaient encore neutres entre 1939 et fin 1941. Il combat avec les mots, écrivant à Manhattan trois ouvrages majeurs, Pilote de guerre, Le Petit Prince, Lettre à un otage, pour ensuite combattre en uniforme - dès avril 1943 - en Afrique du Nord, en Italie puis en France où il mourut en mission de reconnaissance.

C’est à partir de son épopée New-Yorkaise que cette exposition rend compte de l’engagement singulier d’Antoine de Saint-Exupéry pour la liberté durant la Seconde Guerre mondiale. À partir d’un plan géant de Manhattan vous pouvez découvrir des images d’archives pour illustrer son combat et des photos actuelles des lieux où il avait coutume de se rendre.

« Saint-Exupéry n’était ni Gaulliste, ni Pétainiste, ni Giraudiste, ni communiste. Il était Antoine de Saint-Exupéry, un homme attaché à son pays, un homme qui ne supportait pas que les enfants de France aient faim, que les juifs soient persécutés, un homme avant tout épris de liberté, pour lui, pour les hommes. C’est pour raconter cette histoire que nous avons voulu cette exposition.»

D’autres manifestations viennent compléter cette exposition qui se tiendra jusqu’au 10 janvier :

  • Une rencontre-débat le 1er décembre animée par Emmanuel Laurentin, producteur de la Fabrique de l’Histoire sur France Culture, en présence de Laurent Douzou, professeur des universités en histoire contemporaine à Sciences-Po Lyon et membre de l’Institut Universitaire de France, d’Alban Cerisier, secrétaire général des Editions Gallimard, Delphine Lacroix, responsable culturelle pour la Succession Antoine de Saint-Exupéry – d’Agay ;

  • Une soirée littéraire le 15 décembre autour de cet homme qui s’est engagé jusqu’à la mort dans le combat pour la liberté de la France et du monde. Animée par Jean-Christophe Piffaut, commissaire de l’exposition, réalisateur et documentariste, cette soirée accueillera François d’Agay président de la Succession Antoine de Saint-Exupéry - d’Agay, neveu et filleul de Saint-Exupéry.

Ayant grandi à quelques années d’écart dans la même demeure familiale à Saint-Maurice-de-Rémens - omniprésente dans l’œuvre de Saint-Exupéry – il livrera ses souvenirs et son témoignage quant à l’absence et au vide laissés par la disparition de Saint-Exupéry. Un film de 7 minutes tourné sur ce lieu, avec l’appui de la Division Audiovisuelle et Multimédia de Lyon 3, en présence de François d’Agay sera présenté à cette occasion au public.

  • Une exposition à destination des scolaires, intitulée "Les planètes d'Antoine de Saint-Exupéry" ; Richement illustrée, cette exposition de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse retrace de façon thématique les différentes étapes de la vie de ce personnage hors norme ;

  • Une projection-débat à l’Institut Lumière le 18 décembre à 20h30 de Courrier sud ; film réalisé par Pierre Billon


Nous tenons à remercier chaleureusement l’ensemble de nos partenaires :


  • Le Commissaire de l’exposition, Jean-Christophe Piffaut et la Scénographe, Clara Sigalevitch.

  • La Succession Antoine de Saint-Exupéry, et tout particulièrement François d’Agay, son président, Olivier d’Agay, son directeur et Delphine Lacroix, sa responsable culturelle.

  • La Fondation Antoine de Saint-Exupéry et en particulier, Nicolas Delsalle-Mun, son secrétaire général.

  • La Ville de Lyon, Jean-Dominique Durand, adjoint au maire de Lyon, délégué au patrimoine, à la mémoire et aux Anciens combattants, professeur d’histoire contemporaine qui nous a renouvelé sa confiance car Cher Jean-Dominique tu avais été partie prenante pour l’exposition sur Jean Moulin l’année passée.

  • Le Consul des Etats-Unis à Lyon, Clayton Stanger ainsi que l’Ambassade des Etats-Unis en France.

  • Air France, Antoine Biton, directeur régional Air France Centre Est.

  • La Casden-Banque Populaire banque coopérative, son Vice-président Claude Jechoux et plus particulièrement sur la région ses déléguées Mesdames Rivère et Chandanson et Nadia Bourgin, chargée de relation Enseignement Supérieur et Recherche.

  • L’Institut Lumière et ses représentants.

  • La Région Rhône-Alpes qui nous apporte son soutien régulier dans le cadre des projets menés par notre service des affaires culturelles.

Sans oublier les forces vives internes :

  • Notre Service Commun de la Documentation, Laurence Bourget-Messin, responsable de la mission culture et cheville ouvrière de ce beau projet ainsi que son directeur Marc Martinez et sa directrice adjointe Emilie Barthet.

  • Notre Division Audio-visuelle et multimédia, Thierry Bréart, Philippe Topalian, Alexis Grattier, René Clerc, sous la direction de Georges Carret.

  • Et l’ensemble des personnels et services qui ont apporté leur soutien : logistique, sécurité et communication avec un remerciement particulier à Frédéric Gerland qui a réalisé la conception de l’ensemble des supports de communication et en particulier le catalogue que nous avons eu le plaisir de vous remettre ce soir.
Jacques Comby