• Culture,
  • Vie Etudiante,
  • Vie de l'établissement,
  • Vie des personnels,
  • Etudiants,

Spectacle | Histoires sous casques

Publié le 18 juillet 2022 Mis à jour le 7 novembre 2022

Enfilez votre casque pour vivre une expérience unique ! L'histoire que vous entendez ne vous laissera pas indifférent...

En partenariat avec le Théâtre Nouvelle Génération-Centre Dramatique National de Lyon
Crédit photo : © Nicolas BOUDIER



 

Grâce à ce dispositif sonore qui permet de plonger dans l’écoute du texte, ces lectures sous casques offrent des moments privilégiés pour partir à la découverte d’œuvres littéraires.

Chaque spectateur-auditeur s’équipe d’un casque audio sans fil. Un comédien commence une histoire, une lecture « au creux de l’oreille » accompagnée d’une atmosphère sonore originale et diffusée simultanément dans l’ensemble des casques audio. Des textes forts, sensibles ou poétiques, qui permettront aux auditeurs de s’inventer les images qui manquent !

Imaginées par le collectif Haut et Court, les « Histoires sous casques » sont des propositions artistiques légères et tout terrain, qui peuvent être présentées dans différents types de lieux (établissements scolaires, centres sociaux, MJC, bibliothèques, EPHAD, hôpitaux…). Il existe 5 Histoires sous casques qui s’adressent à différents types de public (familial, scolaire, tout public). Ce jour, nous vous proposons d'expérimenter :
 

ROMANCE 

Texte de Catherine Benhamou – Édition Koïnè
Lauréat du Grand Prix de Littérature dramatique 2020
Interprète : Philippe Chareyron
Montage et régie son : Nicolas Thévenet


À quoi rêve un jeune en 2018 quand il n’a pas d’autres horizons que celui de sa cité qui est elle-même dans une cité au bord de l’autoroute des vacances ? Jasmine ne s’était jamais vraiment posé la question jusqu’à ce que ce gars vienne au lycée pour faire remplir un questionnaire… Son rêve, elle ne veut pas en parler si facilement, de peur de se le faire voler. Son rêve va devenir un grand projet, qu’elle va fomenter toute seule, jusqu’à la chute finale.

À travers ce texte bouleversant, l’auteure nous raconte l’implacable chute d’une jeune femme comme une autre, dans une cité comme une autre, oubliée par l’école, oubliée par les adultes, oubliée par une société qui n’offre aucune perspective à sa jeunesse.


- Ce qui peut aider un jeune à trouver sa place dans la vie c'est son pouvoir de rêve, le problème avec les jeunes aujourd'hui c'est qu'ils n'ont pas de rêves, nous, à votre âge, on en avait plein, on avait que ça, maintenant vous avez les jeux vidéo, c'est tout ce que vous avez, ça a pris la place de vos rêves.

- Et même si vous avez du mal à le croire, moi je peux vous le dire parce que je le sais, c'est elle qui l'a eue cette idée, personne ne lui a mis ça dans la tête, que vous ayez envie de le penser ça se comprend, mais il faut que vous sachiez que personne ne lui a soufflé ce Grand Projet, comme elle disait quand elle en parlait parce qu'à moi elle parlait à cœur ouvert et j'aimerais bien moi aussi vous parler à cœur ouvert, parce que si c'était moi au lieu d'elle, j'aurais bien voulu que quelqu'un vienne parler comme ça à ma mère.

LE TNG-CDN

Un Centre Dramatique National est un lieu ressource pour les artistes. Avant d’être un lieu de diffusion de spectacles, il est avant tout un espace de création et d’inventivité. Son rôle consiste à donner du temps aux artistes, à accompagner la maturation de leurs projets et à favoriser la rencontre avec les publics.

Le Théâtre Nouvelle Génération est une maison vivante, une ruche dans laquelle se rêvent des formes inédites, où s’élaborent de nouveaux langages scéniques. Historiquement dédié aux jeunes spectateurs et aux écritures théâtrales pour la jeunesse, le CDN a aujourd’hui évolué, sans renier ses origines et ses missions premières. Par Théâtre Nouvelle Génération, il faut entendre désormais :
 

  • nouvelles générations d’artistes
  • nouvelles générations de formes
  • nouvelles générations de publics
Le Théâtre Nouvelle Génération s’aventure à la frontière des autres disciplines (arts plastiques, arts visuels, danse, cirque, marionnette et théâtre d’objets) mais aussi des sciences et des nouvelles technologies (image virtuelle, intelligences artificielles, systèmes de création et de diffusion numériques). L’immersion et les imaginaires du futur sont deux fils rouges de la programmation. S’immerger au plus près des œuvres et « imaginer demain » à travers des propositions destinées à l’enfance et à la jeunesse ainsi qu’aux adultes, dans une perspective de renouvellement des écritures scéniques contemporaines.

Le Centre dramatique « nouvelle génération » a l’ambition de redéfinir ce qui peut s’appeler « théâtre » aujourd’hui. Un théâtre qui s’est transformé dans sa pratique et dans ses formes, comme un art qui vit avec son temps et intègre des cultures émergentes.
LES CRÉATEURS


 

Joris Mathieu - metteur en scène, auteur, concepteur des dispositifs scéniques
Nicolas Boudier - metteur en espace : concepteur des dispositifs, scénographe, créateur lumière et photographe des productions
Marion Talotti - comédienne, conceptrice de masques
Philippe Chareyron - comédien
Vincent Hermano - comédien
Nicolas Thévenet - compositeur
Siegfried Marque - créateur vidéo, photographe
 

Depuis 1998, l’ensemble Haut et Court réunit autour de Joris Mathieu une équipe fidèle d’artistes interprètes et de créateurs techniciens. Grâce à un travail commun de patiente maturation artistique, Haut et Court est aujourd’hui porteur d’une identité singulière. À travers leur recherche et leurs productions, ils interrogent le présent pour imaginer demain et inventent des expériences scéniques inédites, qui convoquent et intègrent les technologies, au service d'œuvres poétiques, spectaculaires proposant une relation singulière avec chaque spectateur.

Se revendiquant clairement théâtrales, les formes qu’ils créent mêlent intimement images, littérature, illusions d’optique, musique, nouvelles technologies et machinerie traditionnelle. L’anticipation, l’imaginaire des sciences, l’innovation scénique et technologique sont des moteurs puissants de leur recherche créative. Dans une écriture portée sur la virtualisation de l'individu et du monde, Haut et Court a développé un savoir-faire spécifique sur la création d'imageries flottantes sur scène.

Au cœur de leur travail : la question du vivant qui se traduit scéniquement par une recherche sur l’état de présence du corps de l’acteur. Un langage qui s’élabore depuis plus de vingt ans en compagnie des interprètes fondateurs de la compagnie, Philippe Chareyron, Vincent Hermano et Marion Talotti. La dramaturgie des spectacles est étroitement liée à la conception de dispositifs scéniques imaginés avec Nicolas Boudier. Le travail de composition musicale de Nicolas Thévenet marque de son empreinte l’univers de la compagnie. Siegfried Marque, vidéaste, réalise les images qui nourrissent les créations.

Ensemble, ils s’engagent sur la voie d’un théâtre d’anticipation et poétique qui renoue avec une tradition politique du spectacle, interrogeant le monde, la place de l’individu, mais aussi celle de l’art au cœur de la cité.
 

► En savoir plus