• Culture,
  • Etudiants,
  • Projets,
  • Vie Etudiante,

Quand l'Art nous tend la main | Martin DUMAS

"Les mains dans l’ombre"

Publié le 15 avril 2021 Mis à jour le 28 avril 2021

8 dessins au feutre noir, 24 x 32 cm

Atelier d'arts plastiques dirigé par Jean-Baptiste SAVOY | Printemps 2021

"Cette série représente différentes mains que l’on peut apercevoir tout au long d’une vie, d’une journée, chaque main exprime une personnalité ou une partie de personnalité bien distincte. Je me suis inspiré pour ce travail des études de Léonard DE VINCI ou Albrecht DURER ; aimant particulièrement l’effet d’ombre apporté par de simples traits et hachures j’ai décidé de reprendre ce style pour vous présenter huit mains trop souvent dans l’ombre.


Martin Dumas - main      Martin DUMAS      Martin Dumas - main       Martin Dumas - main



 
1. la cachée
C’est la main qui distrait les autres, elle fait danser ses pantins pour plonger son auditoire dans la douceur. Ses manipulations inspirent joie bonheur et gentillesse, mais c’est une main qui ne se montre jamais.

 
2. la curieuse
C’est la main qui apprend, qui accumule les savoirs et qui travaille dur la dessus. C’est une main que j’admire plus que tout, qui sait se faire violence aujourd’hui pour un jour atteindre ses rêves.

 
3. la distraite
C’est la main qui dépense, celle qui donne beaucoup, voire trop dans l’unique but de recevoir. Cette main-là est étrange, baignée dans un océan illusoire elle pense avoir le dessus mais finalement c’est elle qui perd.

 
4. l’appliquée
C’est la main qui crée et qui façonne n’importe quoi, ici elle peint mais elle peut s’exprimer par bien d’autres moyens. Cette main donne aux autres tout ce qu’elle a dans l’unique but de représenter ce qu’elle ressent.

 
5. l’inquiétante
C’est la main qui aide, qui donne tout pour sauver des vies, elle est entourée de concepts complexes, ce qui attise la méfiance. On se méfie de ce qu’on ne comprend pas, c’est normal ; mais si on s’y intéressait, peut-être la comprendrions-nous... ?

 
6. la robuste
C’est la main qui endure, qui souffre pour avancer. Elle donne tout ce qu’elle a malgré la fatigue et la rudesse de sa vie. Cette main n’a plus le temps de penser ou d’attendre, elle ne veut plus qu’aller de l’avant, mais dans quelle direction ?

 
7. la puissante
C’est la main qui s’appuie pour exister, elle a longtemps lutté, maintenant elle appartient au passé. Cette main n’a qu’un objectif : être, encore une fois au moins, pour pouvoir profiter comme elle l’a bien méritée.

 
8. la posée
C’est la main qui pense, elle reste en retrait, toujours prête a bouger, mais ce n’est plus son heure de gloire. Le temps de l’action est passé, place au cerveau et à la réflexion, cette main ne s’agite plus pour que des neurones puissent le faire."