• Recherche,
  • Lettres,

Projet LIFRANUM

Publié le 10 octobre 2019 Mis à jour le 11 octobre 2019
Lifrasterix Le projet LIFRANUM veut identifier et structurer le corpus des littératures francophones nativement numériques (sites, blogs, réseaux sociaux). Cette dimension patrimoniale se double d’une interrogation épistémologique sur la littérarité des contenus repérés et la dynamique des sociabilités identifiées. Les techniques de capture du Web utilisées nous permettront d’élaborer des langages documentaires innovants. Nous utiliserons, pour l’indexation des contenus, les lacs de données, et développerons des modèles d’analyse interprétables. Le projet s’appuie sur deux laboratoires englobant littérature, info-com et informatique ; il acte la collaboration de la BnF ; il bénéficie du soutien de l’Institut International de la Francophonie. L’objectif du projet concerne donc la communauté littéraire, mais bien au-delà, vise à rendre disponibles à tous les champs disciplinaires un corpus d’ampleur ainsi qu’une méthodologie novatrice.

The LIFRANUM project wants to identify and structure the corpus of digital French literatures (sites, blogs, social networks). This patrimonial dimension is coupled with an epistemological inquiry into the literarity of the identified contents and the dynamics of new sociabilities. The Web capture techniques used will allow us to develop innovative documentary languages. We will use, for content indexing, data lakes, and develop interpretable analysis models. The project relies on two laboratories encompassing literature, info-com and computer science; he acts the collaboration of the BnF; it is supported by the International Institute of Francophonie. The objective of the project therefore concerns the literary community, but beyond that, aims to make available to all disciplinary fields a corpus of magnitude as well as an innovative methodology.

En savoir +

Gilles BONNET, coordonnateur de ce projet ANR pour une durée de 3 ans jusqu'en 2023, est Professeur d'université à l'Université Jean Moulin Lyon 3 et membre de l'unité de recherche MARGE.

Les partenaires du projet sont : MARGE, ERIC, la BnF.
Les partenaires secondaires sont : 2IF, UQAM (Université du Québec à Montréal) et UdeM (Université de Montréal).