• Recherche,
  • Vie institutionnelle,
  • Vie de l'Université,

Plan Ambition Recherche 2025

Publié le 10 mai 2023 Mis à jour le 2 octobre 2023

Éric Carpano, Président de l’Université Jean Moulin et Isabelle Delpla, Vice-présidente chargée de la Recherche, ont présenté mardi 9 mai un plan inédit de 2,5 millions d’euros pour soutenir le plan « Ambition Recherche 2025 », destiné à accompagner la dynamique de nos unités de recherche.

Éric Carpano   Isabelle Delpla  

Ce plan repose sur 4 axes
: Redonner du temps aux chercheurs | Redonner des moyens aux unités de recherche | Donner de la visibilité à notre recherche | Créer de nouveaux espaces de travail.
 





 

Redonner du temps

La revalorisation du temps propre à la recherche est l’une des premières priorités de ce plan. Largement exprimée à la faveur de la Conférence sociale, cette nécessité a d’ores et déjà été intégrée dans la révision du référentiel et grâce à la politique des contrats de valorisation de la recherche qui représentent une véritable reconnaissance du temps dédié à l’animation de la recherche de la part des directeurs d’unité de recherche, mais aussi des diverses modalités de la recherche, qu’il s’agisse du montage ou de la réalisation d’un projet, ou encore du retour à la recherche après une période d’interruption. Le nombre d’activités éligibles à une prise en compte dans le service ou à une décharge, comme le nombre de collègues potentiellement concernés a ainsi augmenté dans des proportions remarquables.

Donner des moyens

Des moyens inédits vont être alloués à nos unités de recherche, afin de faire respirer les équipes très souvent mobilisées pour répondre à des appels à projets à l’issue toujours incertaine. L’Université Jean Moulin augmentera ainsi de 60% sa dotation aux unités de recherche, et en premier lieu à celles qui étaient les moins bien dotées. Cette augmentation quantitative s’accompagnera aussi d’un approche qualitative partagée, transparente, équitable et définie collectivement, dans le cadre d’un accompagnement des services centraux et du Vice-Président en charge des Finances et du Patrimoine, Franck Marmoz.

Cet effort sera en outre soutenu par deux ambitions au service de notre projet d’établissement :
  • La création d’un fond science ouverte, fruit d’une collaboration avec la bibliothèque universitaire, particulièrement en pointe sur ce sujet notamment dans le cadre du pôle éditorial Prairial.
  • Le lancement d’un appel à projet de 50 000 euros sur la transition écologique, avec le Service général de la transition écologique et qui vise à développer les recherches sur les humanités environnementales qui sont l’une des forces de l'Université Jean Moulin Lyon 3. Cet appel lancé pour la première fois en 2022 a fait émerger des projets prometteurs et des thématiques nouvelles à Lyon 3. Il sera assorti d’un contrat doctoral.

Donner de la visibilité

Assurer une meilleure visibilité est d’ailleurs notre troisième grand chantier qui se traduit dès maintenant par la nomination de Lucien Perticoz, maitre de conférences en sciences de l’information et de la communication, comme chargé de mission « Communication et diffusion scientifiques ». Il aura pour mission de préparer un plan pragmatique et ambitieux pour une meilleure visibilité de notre recherche et de nos chercheurs, en lien avec les exigences de science ouverte et d’une recherche impliquée dans la cité.
Cette visibilité de notre recherche se traduira aussi par un volet institutionnel et le passage d’un service général, structure actuelle, à une Direction de la Recherche et des Études Doctorales (DRED), qui notamment reconnaîtra la place centrale du doctorat, des écoles doctorales et des doctorants dans la dynamique de recherche l’Université Jean Moulin Lyon 3 tout en consolidant l’accompagnement des chercheurs.

Créer des espaces

Un quatrième chantier, immobilier, est d’ores et déjà lancé pour la création d’un espace de 500 mètres carrés dédié à recherche sur le site des Quais, au 15 quai Claude Bernard. Cet espace offrira des perspectives tout à fait nouvelles aux acteurs de la recherche à l’Université Jean Moulin. Suivant les recommandations du groupe de travail qui s’était réuni à ce sujet, co-construit avec les acteurs de la recherche, il offrira une meilleure qualité de vie au travail par une atmosphère chaleureuse et confortable pour les chercheurs et réunira les services supports de la recherche. Il favorisera les échanges informels comme institutionnels et collaboratifs entre chercheurs, entre disciplines, entre chercheurs et personnels administratifs. Cette « Maison de la Recherche » sera demain le centre de gravité physique de notre rayonnement scientifique, en tant que lieu d’inspiration, de partage et de représentation de notre recherche.
 
 
Projet de future maison de la Recherche (simulation provisoire)