• Culture,
  • Vie étudiante,
  • Vie de l'établissement,
  • Vie des personnels,
  • Étudiants,

Concerts | Music Hours 2022-23

Publié le 13 juin 2022 Mis à jour le 26 janvier 2023

Les concerts du midi sont de retour ! Les jeunes talents du CNSMD de Lyon vous invitent pour une nouvelle saison musicale.

En partenariat avec le Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon




Le temps d’une heure, le monde disparaît et la musique s’y substitue.
Toute sensation que ne produit pas une mélodie n’existe plus.
Alors, il ne reste qu’à vous laisser bercer par les illusions des notes jouées...

 

 Mercredi 19 octobre

Aiko Okamura

 

DISTRIBUTION 

Françoise Gneri, alto
Enseignante et Responsable Déléguée du pôle Interprétation musicale en Orchestre

Fabrice Bihan, violoncelle
Enseignant et Responsable Délégué du Pôle Interprétation musicale en Musique de chambre

Aiko Okamura, violon
Violoniste japonaise établie à Paris, Aiko Okamura a développé, notamment grâce à un penchant affirmé pour la littérature et les arts en général, une vision poétique de l’interprétation musicale. Elle est lauréate de plusieurs concours internationaux, dont le 2e Prix au Concours International de Musique de Yokohama, le 2e Prix à la Japan Player’s Competition, et le 2e Prix au Concours International de la Société roumaine au Japon. Elle est admise en 2018 à l’Académie Musicale Philippe Jaroussky dans la promotion Vivaldi.

Elle est également lauréate de l’Académie musicale de Villecroze et de la fondation Adami. Aiko Okamura se produit régulièrement en France et au Japon. Elle est régulièrement invitée par la Fondation Nippon, l’association Jeunes Talents, le Festival Jeunes Solistes, les Invalides, le Festival d’Ambronnay, ou encore la Société des amis de Marcel Proust. Elle joue en tant que violon co-solo, chef d’attaque ou soliste avec de prestigieux orchestres en France et au Japon, comme le Sendai Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National d’Auvergne, l'Ensemble Appassionato, ou le Concert de la Loge.

Son affinité pour la musique de chambre l'amène à intégrer de très nombreuses formations au Japon et en France, notamment en quatuor à cordes. Elle obtient par ailleurs son Master de musique de chambre en duo au CNSM de Paris, dans la classe de Claire Désert et Ami Flammer. En 2021, elle participe aux ensembles en résidence du Festival de La Roque d’Anthéron, en formation quatuor avec piano. Son inclination pour le répertoire musical français et la culture française en général pour laquelle elle sent des analogies avec la culture japonaise, son intérêt pour l’art et la littérature – notamment l’œuvre de Marcel Proust – l’ont conduite à une réflexion approfondie, laquelle donnera lieu à un livre qui paraîtra à la fin de l’année 2022.

Après avoir étudié à l’Université de musique Toho Gakuen à Tokyo, elle intègre le CNSM de Paris en Master, dans la classe d'Olivier Charlier. Elle étudie également avec le violoniste Pierre Fouchenneret. En 2022, elle est admise en Artist Diploma au CNSM de Lyon, en partenariat avec l’Orchestre National d’Auvergne.

Julie Haismann, piano
Pianiste et pianofortiste, Julie Haismann étudie actuellement en deuxième année dans la classe de Laurent Cabasso et Hélène Bouchez au CNSMD de Lyon. Sa grande curiosité et son intérêt pour l’interprétation historiquement informée l’amènent à valider les DEM de pianoforte, d’analyse et d’accompagnement du CRR de Paris avec les félicitations du jury en juin 2022.

Également passionnée de musique de chambre, elle joue d’autre part au sein de diverses formations un répertoire allant de la musique baroque sur instruments d’époque à la musique contemporaine. Désireuse de créer des spectacles mêlant les arts et d’ouvrir le champ à de nouveaux répertoires, elle collabore régulièrement avec des danseurs et co-transcrit des œuvres orchestrales pour son duo Pianordéon.

Née en 2003, elle débute ses études musicales au CRD de Carcassonne, puis obtient en 2019 le DEM de piano du CRR de Perpignan avec les félicitations du jury après trois années auprès de François-Michel Rignol avant de poursuivre sa formation dans la classe de David Saudubray au CRR de Paris deux années. Elle a également pu bénéficier des conseils de Denis Pascal, Françoise Thinat, Momo Kodama, Frédéric Vaysse-Knitter et Maurizio Baglini lors de master class ainsi que de Knut Jacques et Natalia Valentin pour l'interprétation sur pianoforte ou encore de Martin Beaver en sonate avec violoncelle.

Julie a été invitée en tant que soliste et chambriste aux festivals Saint-Jacques Musique, Alain Marinaro, Mission on the Roc, Tautavel en musique, Musicultura Vallespir et Musique en Arièges. Elle s’est d’autre part produite avec l’orchestre du conservatoire Claude Debussy dans le concerto de Grieg en juin 2021 à Paris.

 

PROGRAMME

Robert Schumann, Quatuor pour piano et cordes en mi bémol majeur op. 47
Clara Schumann, Romance pour violon et piano (1853)

Mardi 8 novembre


 

DISTRIBUTION 

Marie Delaunay, violon
Marie de Roux, alto
Priscilla Maschio, violoncelle
Anne-Claire du Chazaud, piano
Nadine Oussad, alto
Thomas Ficheux, piano
Charles Cavailhac, contrebasse
Minhee Won, piano


 

PROGRAMME

Mel Bonis (1858 – 1937), Quatuor avec piano (1905)

Darius Milhaud (1892 – 1974), 4 visages (1943)

Alfred Desenclos (1912 – 1971), Aria et Rondo (1952)
 

Vendredi 9 décembre
DISTRIBUTION 



Su-Anne Hugon
, violon
Armand Safavi, violoncelle
Risa Ando, piano 


 

PROGRAMME

Piotr Ilitch Tchaïkovsky, Trio pour piano en la mineur op. 50
 

La formation trio est en musique de chambre une formation des plus exigeantes et des plus riches, de par les timbres du violon, du violoncelle et du piano. Ces instruments que tout oppose selon Tchaïkovsky (1840-1893) se retrouvent pourtant dans l'œuvre du compositeur, et font du "trio à la mémoire d'un grand artiste" un monument en musique classique. L'auteur écrivait dans une lettre du 15 novembre 1880 à Mme Von Meck : "Mes organes auditifs sont faits de telle sorte qu’ils n’admettent absolument aucune combinaison (du piano) avec un violon ou un violoncelle. Pour moi les timbres différents de ces instruments se combattent [...]."

Le dédicataire du trio en la mineur est Nikolaï Rubinstein, un grand ami de Tchaïkovsky, qui dépeint à travers la pièce le parcours d'une vie. Ses dimensions élégiaque et expressive confèrent une certaine grandeur à l'œuvre, qui devient presque symphonique, à la hauteur de la Dame de Pique ou de la Symphonie Pathétique. Derrière les pas de Tchaïkovsky, Scriabin (1872-1915) s'inscrit dans la lignée de la musique russe de la fin du XIXe siècle. L'opus 2 n°1, à l'origine une étude pour piano en do dièse mineur arrangée pour trio, est un sommet d'expression romantique.

Mardi 10 janvier

DISTRIBUTION

Galel Sanchez, violons anciens, chant, jarana, mosquito et guitarra de son
Paloma Segovia, chant, zapateado, jarana
Emma Vignier, chant, zapateado, jarana
Eric Franco, chant, zapateado, jarana et leona
Maud Sinda, violons anciens, jarana, mosquito et chant
Charlotte Gerbitz, Enesh Dzhanykova, Tatiana Bechlitchszonyi, Clara Sidhoum, violons anciens
Simon Foltran, basse de violon
 

Après des études musicales au Conservatoire National de Musique de Mexique, Galel Sánchez intègre la classe de violon baroque d'Hélène Houzel au CRR d'Aubervilliers où il obtient un DEM de violon baroque et musique de chambre. Il obtient aussi en 2020 un DNSPM de violon baroque au CNSMD de Lyon auprès d'Odile Édouard. Au cours de divers stages et masterclasses il reçoit des conseils de Manfredo Kraemer, Enrico Gatti et Susanne Scholz.

Il se produit en France et à l’étranger avec des ensembles comme Les Surprises, La Contrebande, l'Orchestre Baroque de la Roya, Cocoxoca, et autres. Passionné par les répertoires de tradition orale, Galel consacre ses recherches aux musiques du sotavento et de la huasteca au Mexique, et leurs liens avec la musique baroque d'occident. De plus, il est fondateur de projets tels que l'Orchestre Baroque de la Roya, Opéra au Monastère ! et du Festival de Musique Ancienne de la Vallée de la Roya.

 


 

PROGRAMME

Si la noche haze ezcura


Tomas Luis de Victoria (1548-1611), Responsorio de tinieblas para el Jueves Santo
1. Amicus Meus Osculi
2. Judas Mercator Traditionnelle jarocha Lloroncita
3. Unus Ex Discipulis


Anonyme, Manuscrit de Salamanca (ca. 1659) et traditionnelle huasteca, arrangement G. Sanchez
Canario

Anonyme, Chansonnier d’Uppsala MS 76a (1556)
Si la noche haze ezcura

Diego Ortiz (c. 1510 – c. 1576) Ricercada 2 sur la Spagna
Traditionnelle jarocha, figures de « Son de Madera »
Indita

Francisco Lopéz Capillas (1614 – 1674), In horrori visiones nocturnae

Traditionnelle jarocha
Gallo

Juan Vazquez (c. 1500 – c. 1560), Mi mal de causa es
Traditionnelle huasteca 
Xochipitzahuatl

Juan Vazquez, Si no os hubiera mirado

Gaspar Sanz (1640 – 1710) Jácara
Traditionnelles jarochas
Cascabel
Buscapiés

Mardi 21 février

Photo : Antoine-Merlet

DISTRIBUTION

Marguerite Dehors, violon baroque
Enesh (Akdzha) Dzhanykova, violon baroque
Federica Basilica, violon baroque
Juliette Ridel, violon baroque
Clara Sidhoum, violon baroque
Ugo Gianotti, violon baroque
Sophie Pierraggi, violon baroque
Tatiana Bechlitch-szonyi, violon
Christophe Mourault, violon baroque
Maud Sinda, violon baroque
Charlotte Gerbitz, violon baroque
Colin Heller, violon baroque
Galel Sanchez, violon baroque
Svenja Nagel, violoncelle baroque
Simon Foltran, violoncelle baroque
Johanna Sans, violoncelle baroque
Michael Dray, violoncelle baroque

 

PROGRAMME

Giovanni Battista Sammartini (1705-1775)
Sinfonia en sol M.
Giovanni Battista Sammartini - Grave - Allegro assai - Minuetto

Sinfonia en do m.
Allegro - Affetuoso - Allegro

Ignatio Hozbauer (1711-1783)
3e Simphonie en fa M. op2
Largo molto et staccato - Presto assai - Andante molto con spiritoso - Allegro tempo di Minuetto

Johann Stamitz (1717-1757)
Simphonie en mib M.
Allegro spiritoso - Andantino - Minuetto

Franz Ignaz Beck (1734-1809)
Ouvertura 1 en sol m. Op1
Allegro - Andante – Allegro
 


 

PROCHAINS CONCERTS

 Mardi 7 mars 

 Mardi 4 avril

Le CNSMD de Lyon

Grande école de formation artistique, le Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon a pour priorité l'émergence professionnelle de musiciens et danseurs sélectionnés au meilleur niveau, les guidant vers une maîtrise de leur art, une créativité permanente, une vision humaniste et une culture diversifiée du sensible.

L'exigence de la scène et le croisement des expériences, l'encadrement par un corps enseignant de premier plan, contribuent à l'épanouissement des vocations artistiques vers les publics.

Partenaires :
Logo CNSMD - Conservatoire National Supérieur Musique et Danse de Lyon
Thématiques :
Culture; Vie étudiante; Vie de l'établissement; Vie des personnels; Étudiants