giulia elda claudine lelli

Giulia Lelli

Giulia Lelli

Titre de thèse :
"La relation a valeur d'être". Penser les conditions et les modalités de l'existence des morts, dans leur relation avec les vivants, à partir de Patocka et Simondon
Directeur de thèse :
PIERRON Jean-Philippe
Centre de recherche :
Institut de Recherches Philosophiques de Lyon
Domaine de recherche :
PHILOSOPHIE
Thèmes de recherche :
  • existence des morts, relations entre morts et vivants, définition de ce qu’est la mort, (mort biologique / sociale / du point de vue juridique), restes (corps, œuvres, traces numériques), sémiologie, mémoire et histoire, droit des défunts et obligations à leur égard (philosophie anglo-saxonne).
Plus largement :
  • ontologie, ontogénèse, modes d’être, présence / absence
  • relation avec des êtres dont on considère habituellement qu’il n’est pas possible d’entretenir une relation avec eux (morts, personnages de fiction, plantes, objets)
En sciences humaines et littérature :
  • sociologie et anthropologie des morts et des fantômes,
  • archéologie (aspects éthiques)
  • psychologie et psychanalyse (deuil),
  • figure du vampire,
  • écrits de Mary Shelley.
Publications :
Traduction :
  • La Porte de Ghassan Kanafānī, traduit de l’arabe avec Jeanne Cappelle et Maxime Delpierre. Traduction établie à partir des travaux de l’atelier de traduction de Houda Ayoub (ENS Paris). Éditions Spartacus, avril 2019.
    Disponible en ligne : https://spartacus-idh.com/058.html

Articles informés par les sciences sociales :
  • « Travailler en prison, côté détenus », revue Revers n°2, février 2014
  • « L'homme libéral », revue Revers n°1, janvier 2013

Recension d’ouvrage :
  • « Capitalisme, désir et servitude. Marx et Spinoza », F. Lordon, revue Idées économiques et sociales, n°168, juin 2012
Courriel :
giulia.lelli@univ-lyon3.fr