• Culture,
  • Vie Etudiante,
  • Vie de l'établissement,
  • Vie des personnels,
  • Vie de l'Université,

Exposition "Le Grand Sommeil" | Guy DALLEVET, plasticien

Publié le 16 septembre 2020 Mis à jour le 30 octobre 2020
Guy DALLEVET - Le Grand Sommeil
Guy DALLEVET - Le Grand Sommeil

Dessins, peintures, installations plastiques... Peut-être les trois. Peut-être rien. Très certainement plus. Carte blanche à Guy DALLEVET, artiste plasticien !


 

Au regard du contexte sanitaire, tous nos événements culturels & artistiques sont
reportés à une date ultérieure.
Merci de votre compréhension.

 



Guy DALLEVET

Un peu nu.
Femmes ensommeillées, une sensation de provisoire,

Entre parenthèses j’habite,
m’obligeant à trébucher pour écouter.

Un peu nu.

Avez-vous imaginé un espace pour le rêve,
un raccourci pour le jour,

Il n’y a pas de danger à allonger son regard,

Rester immobile cherchant un signe,

Cruelle inutilité de la séparation,

Silence et mystère des femmes
lorsque l’homme redevient sans défense.

J’éteins l’écran,

Le son se fait silence,

Un peu nu, l’écran s’invite de nouveau,

Elle est réelle votre impatience ?



 

Guy DALLEVET, artiste plasticien

S’appuyant sur le propos de Paul RICŒUR :

« Le plus court chemin de soi à soi passe par autrui ».       




Guy DALLEVET

EXPOSITION

5 octobre au 2 décembre | Horaires B.U.
Manufacture des Tabacs, Salle d’exposition
 

VERNISSAGE en présence de l’artiste
& de Benoît CANCOIN, contrebassiste

Lundi 5 octobre | 18h
 

VISITE GUIDÉE en présence de l’artiste

Mardi 17 novembre | 12h30 à 13h30
 

PERFORMANCES par l'artiste

Mardi 24 novembre | 14h30 à 18h
 

 
Entrée gratuite à tous les événements
Inscription obligatoire à pointculture@univ-lyon3.fr / 04 78 78 78 00
ATTENTION
Afin de garantir la distance physique des spectateurs nous appliquerons
une réduction importante des jauges pour tous nos événements.


 
Guy DALLEVET    Guy DALLEVET    Guy DALLEVET



 
Benoît CANCOIN, contrebassiste, improvisateur
Après des études classiques, la pratique de la musique contemporaine et une grande fréquentation des scènes jazz, Benoît CANCOIN allie son goût de l’improvisation et des sons contemporains dans une recherche qui l’amène à concentrer son travail sur la "matière sonore", les "frottements sensoriels sonores"...



Il faut pénétrer sur la pointe des pieds. Accepter le sensible. S’y risquer. Benoit CANCOIN est un de ces contrebassistes qui n’en finissent pas d’interroger l’instrument. Un laborantin du sensible pour être plus précis.

Benoit CANCOIN frotte, s’efface, éveille ou saigne la corde, duplique les axes, craquelle, strie, scie, crisse, pleure, écartèle, martyrise, grogne, hèle, offre. Rien d‘autre – et cela est déjà beaucoup – qu’un feuilleton du tendre et du sensible entremêlés.

Les soli de Benoit CANCOIN sont faits sans artifices extérieurs à sa contrebasse, son archet, ses doigts. Il choisit toujours de ne rien préparer à l’avance, sinon d’explorer toujours plus avant les possibilités sonores de cet instrument étonnant lié à cette autre outil étonnant qu’est l’archet.
Philippe ROMANONI
Directeur artistique de Jazz en Franche-Comté


 
"J’ai parcouru (et parcours encore plus ou moins occasionnellement) avec passion, les mondes du classique, du jazz, de la musique contemporaine.

Puis c’est ouvert à moi le monde des sons, le "monde des bruits", monde d’émotion, de beauté, de dureté, d’espoirs, monde qui me surprend encore après pas mal d’années maintenant… et pour le parcourir mon véhicule préféré est l’improvisation (mais pas que), et avec les compagnons du Collectif Ishtar et tous les autres musiciens, danseurs, danseuses, peintres nous continuons nos périples et espérons vous emmener avec nous dans nos voyages, jamais innocents…"
(B.C.)