• Recherche,

BOGAERT Brenda

Le patient acteur de sa vie : vers une approche collaborative avec le patient Intégration des contributions épistémiques de patients épileptiques pharmaco-résistants en France et en Chine, à travers une méthode avec les émotions et une méthode avec les capacités*

Publié le 19 mars 2020 Mis à jour le 19 mars 2020

Thèse en Philosophie, soutenue le 6 mars 2020.

La notion du patient acteur est aujourd’hui mise en valeur. Elle apparaît comme un droit et induit des responsabilités. Nous demandons au médecin de faire participer le patient et au patient d’apprendre et de gérer sa maladie. Néanmoins, la relation médecin-patient continue d’être source de souffrance pour le patient, le soignant, et sa famille. Créer un environnement propice pour une participation de tous les patients est aujourd’hui une priorité pour les politiques publiques. Afin de développer notre approche du patient acteur, nous proposons deux méthodes en philosophie inspirées de Martha Nussbaum, une méthode avec les émotions, et une méthode avec les capacités. Grâce à sa contribution, nous développons une approche collaborative avec le patient, le patient acteur de sa vie. Nous considérons la vie des patients dans son ensemble : c’est-à-dire les relations avec leurs familles, leurs médecins, et dans leur quotidien. Nous plaidons ainsi pour une responsabilité sociale plus large pour aider les patients à s’épanouir.

The notion of patient empowerment is valued today as both a right and a responsibility. We ask doctors to help the patient participate and the patient to learn about and to manage the disease. However, the doctor-patient relationship continues to be a source of suffering for the patient, the healthcare provider, and for the family. An urgent task for public policymakers today is to create a facilitating environment for all types of patients. We propose two methods in philosophy inspired by American philosopher Martha Nussbaum, a method with emotions and a method with capabilities, to develop our patient empowerment approach. With her contribution, we develop a collaborative approach with our patients, the patient life empowerment approach. We consider the patient’s life holistically, including in relationships with their families, their doctors, and in society. With our approach, we advocate for a larger social responsibility to help patients to flourish.

Mots-clés : patient acteur, capabilités, émotions, Nussbaum, épilepsie, injustice épistémique

Keywords : patient empowerment, capabilities, emotions, Nussbaum, epilepsy, epistemic injustice

Directeur(trice) de thèse : Jean-Philippe PIERRON

Membres du jury :
- M. Jean-Philippe PIERRON, Directeur de thèse, Professeur des universités, université de Bourgogne, Dijon,
- Mme Martha SPRANZI, Maître de conférences habilité à diriger des recherches, Université de Versaille Saint Quentin en Yvelines,
- M. Simone BATEMAN, Directrice de recherche émérite, CNRS CERMES3, Villejuif,
- M Philippe SALTEL, Professeur des universités, Université de Grenoble Alpes,
- M. Jean-Christophe WEBER, Professeur des universités, Docteur en chirurgie, Nouvel Hôpital Civil Strasbourg,
- M. Jérôme PETIT, Médecin Neurologue, La Teppe, Tain L’Hermitage.

Président(e) du jury : Philippe SALTEL