• Culture,
  • Langues littératures et civilisations étrangères,
  • Langues,

Atelier de théâtre en espagnol

Publié le 29 juin 2022 Mis à jour le 1 février 2024
© Nora Moubarak
 

Dirigé par Francisco VILLANUEVA MACÍAS
et par Ana BENITO & Joséphine CARABALLO - Cie Les 3.8

 

Rejoignez la troupe de théâtre en espagnol de l’Université !

Ce projet théâtral naît de la volonté de favoriser la culture espagnole ainsi que d’améliorer les compétences en langue espagnole en dehors des cours universitaires. L’important n’est pas votre niveau de langue, mais votre volonté de créer un groupe convivial, dynamique et engagé.

Deux nouvelles troupes verront la lumière cette année, nous avons donc besoin non seulement de comédiens, mais aussi de musiciens, de techniciens (lumière, son...), de maquilleurs, de costumiers... Il vous suffit d’apporter votre désir de vivre une expérience théâtrale en langue espagnole.

 

Groupe A / Yerma

ATTENTION : l'atelier du mercredi est annulé au semestre 2

> Si vous souhaitez continuer à pratiquer du théâtre en langue espagnole, n'hésitez pas à rejoindre le groupe B - Taller Lorca les mardis de 17h à 19h ! (Infos ci-dessous et dans l'encadré ci-contre)


Cette année universitaire, nous mettrons sur scène Yerma (1934) de Federico García Lorca dans le cadre du festival l’Art au Moulin en avril 2024. Yerma incarne la stérilité « de la caste et de l’honneur » d’une femme de la campagne andalouse aride qui se languit de l’eau sans pouvoir la boire. Rêve d’une mère, désir caché dans une chair flétrie, foi aveugle en son enfant d’eau, mains qui noient tout espoir...


© Patronato Federico García Lorca

Groupe B / Taller Lorca

Encore quelques places disponibles

Inscriptions avant le 22 janvier à pointculture@univ-lyon3.fr

Reprise des répétitions
mardi 16 janvier | 17h à 19h

Ana Benito et Joséphine Caraballo, comédiennes professionnelles et toutes deux d'origine espagnole, vous proposent avec la cie de théâtre les 3.8 un atelier dans leur langue maternelle autour de Federico Garcia Lorca.

Nous aborderons à travers le jeu théâtral les techniques d'interprétation (respiration, concentration, écoute, etc) et donnerons corps à des extraits de textes issus de la période surréaliste de l'auteur (Comédie sans titre, El publico) mais aussi de sa période plus classique (La maison de Bernarda Alba, Noces de sang).

 

REGARD SUR...

MERAKI #2

Mujer y encierro
Mai 2023

A l'occasion de la 2e édition du Festival international de théâtre universitaire Meraki, les étudiants de l'atelier de théâtre en espagnol ont travaillé sur le thème de la violence.

La violence exercée sur les femmes dramaturges par la « mise en silence » ou l’oubli rend la réflexion sur la parole essentielle. Le texte devient la scène privilégiée du corps enfermé et la violence territoire de création pour ces artistes. Dans cette écriture ambivalente, le geste agressif renvoie le plus souvent au silence assourdissant qui condamne à l’insignifiance.

Dans cette adaptation, hommage au théâtre espagnol fait par ou pour les femmes, le troisième acte de La casa de Bernarda Alba souligne cette forme de dissidence créée grâce à l’acte violent. Si, d’un côté, le silence de Bernarda empiète sur les cris enfermés de ses cinq filles célibataires, de l’autre, le désir enclos éparpille une violence qui asphyxie peu à peu les femmes de la pièce. Au paroxysme de cette violence, Adela, étouffée, reste réduite au geste saccadé et au visage possédé jusqu’à l’anéantissement de sa parole. Dans Al margen, le corps écrasé devient la carcasse de l’essentialisme. Elena, la protagoniste de cette comédie en deux actes, est le bouc émissaire d’une société hétéropatriarcale et bien-pensante qui l’empêche de verbaliser son homosexualité.
 

Jeu
Justine Berard, Hiba Bouraba, Anne Léa Brouhan, Lou Celadin, Diego Delgado Alcala, Elise Denis, Natalia Duarte, Hedi Fathallah, Justine Frances, Jeanne Grovel, Christopher Liba, Mélodie Merlini, Anahi Naulot, Mathilde Rivet, Emma Torrecilla



© Nora Moubaral / Oscar Roussel