17240051 - Philosophie politique et morale

Volume horaire total 33
Volume horaire CM 18
Volume horaire TD 15

Responsables

Formations dont fait partie ce cours

Contenu

Licence 1 Droit (pour double cursus) et Licence Droit - Philosophie - Semestre 1 - Année universitaire 2018-2019

Enseignant : Blondine DESBIOLLES

Thème du cours : À la recherche du bien et du mal : le jugement moral

Présentation du cours :

Ce cours propose une introduction aux grands problèmes de la philosophie morale et aux approches classiques mais aussi contemporaines qui les traitent. Le cœur de bon nombre de ces problèmes se situe dans le jugement moral : car lorsque nous jugeons qu’une personne est vertueuse, courageuse ou odieuse, lorsque nous jugeons qu’un comportement ou une action est louable et l’autre méprisable, sur quoi repose un tel jugement ? Le jugement moral s’appuie sur une distinction très générale entre le bien et le mal, dont la plupart de nos valeurs seraient des déclinaisons ; mais tout le problème est de savoir ce qui nous permet d’abord de distinguer le bien du mal, ainsi que d’identifier les sources et les critères sur lesquels s’appuie notre jugement moral, et la forme qu’il doit prendre pour être correct. Est-ce que nous saisissons le bien et le mal par une intuition immédiate, ou les atteignons-nous par des raisonnements réfléchis et construits ? Notre jugement est-il relatif à notre contexte culturel, ou peut-il avoir une portée universelle ? Comment doit-il tenir compte des circonstances toujours particulières de l’action : en faisant le calcul des conséquences probables de cette action, en référant cette action à des principes auxquels elle doit se conformer, ou encore d’après des modèles d’actions vertueuses ?

Le cours s’appuiera sur la lecture d’ouvrages classiques, mais les mettra aussi en relation avec des textes contemporains et des cas et dilemmes pratiques particuliers. Il y sera question, entre autres, d’idées et de passions, de devoir et de plaisir, de saints moraux et de tramways fous, de cannibales et de végétariens, de droits fondamentaux et de vertus. Platon, Aristote, Montaigne, Kant, Hume et Mill croiseront Mackie, MacIntyre, Thomson, Singer, Wolff, Nagel, etc.
 

Bibliographie

Les étudiants doivent se procurer pour la rentrée les ouvrages suivants et peuvent se préparer, pendant l’été, en lisant les passages indiqués en gras. Les autres textes utilisés en cours seront fournis par l’enseignant. 
 

  • Platon, La République, trad. Georges Leroux, Paris, Flammarion (2004), livre I (pp.73-119).
  • Aristote, Éthique à Nicomaque, trad. Triclot, Paris, Vrin (1990), livres I et II (pp.31-118).
  • Montaigne, Michel de, Essais, Paris, Garnier-Flammarion (1993), livre I (surtout les chapitres VII, XXII, XXIII, XXVII, XXXI).
  • Hume, David, Traité de la nature humaine, livre III « La morale », trad. Philippe Saltel, Paris, GF-Flammarion (1993), Partie 1 (pp. 49-72).
  • Kant, Emmanuel, Fondation de la métaphysique des mœurs, trad. Alain Renaut, Paris, Flammarion (1994), I.
  • Mill, John Stuart, L’utilitarisme, trad. C. Audard, Paris, PUF Quadrige (2012).

 

Ouvrages de référence à consulter en bibliothèque :

  • Canto-Sperber, Monique (éd.), Dictionnaire d’éthique et de philosophie morale, Paris, PUF, 2004.
  • Caillé, Alain, Lazzaré, Christian, Senellart, Michel (dir.), Histoire raisonnée de la philosophie morale et politique : le bonheur et l’utile, Paris, Flammarion, 2007, tomes I et II.
  • Ogien, Ruwen, L’influence de l’odeur des croissants chauds sur la bonté humaine, Paris, Le livre de poche, Librairie générale française, 2012.