Aller au menu | Aller au contenu | Aller à la recherche

[ Université Jean Moulin Lyon 3
Recherche avancée

Université Jean Moulin Lyon 3


Accueil : Université Jean Moulin / Recherche / Publications et thèses / Thèses / Thèses soutenues / Thèses soutenues - 2010

PLACZEK épouse GUIDAULT Joanna

  • Version PDF

Le français régional du Lyonnais à travers la littérature populaire tirée des Almanachs des amis de Guignol du XXe diècle (1922-1939, 1944, 1972-1973)

Mise à jour : 16 juillet 2010

Thèse en Langues -Linguistique Soutenue le 8 juillet 2010

L'objectif de ce travail est double. Dans un premier temps, nous proposons une définition des Contes lyonnais et nous répondons à la question pourquoi leurs auteurs se sont-ils intéressés au parler lyonnais. Ainsi, les Contes lyonnais sont des récits composés, à la suite du précurseur Nizier du Puitspelu, par la classe lettrée issue du milieu politique et culturel lyonnais, publiés principalement par la Société des Amis de Guignol dans la première moitié du XXe siècle dans les Almanachs des Amis de Guignol et rédigés en français régional du Lyonnais. Ils racontent des histoires facétieuses sur la vie des canuts lyonnais et ils sont destinés à tous ceux qui prennent la culture lyonnaise à cœur. Les auteurs des Contes lyonnais sont nés, pour la plupart, en terre lyonnaise. Leurs parents avaient travaillé dans la Fabrique lyonnaise et certains d'entre eux ont eux-mêmes goûté au parfum de la soierie lyonnaise. Leur engagement dans la construction de la "lyonnitude" et l'acharnement avec lequel ils agissaient, démontrent que leur intérêt pour le parler lyonnais était dicté par l'amour pour Lyon. Dans un second temps, nous donnons une analyse phonétique, morphosyntaxique et lexicale des Contes lyonnais. Elle démontre que deux caractères principaux caractérisent leur grammaire : l'aspect populaire et l'aspect régional. Dans la mesure où la phonétique est riche en archaïsmes populaires, la morphosyntaxe foisonne en archaïsmes régionaux. Néanmoins, nous constatons une quantité minime de traits régionaux uniquement lyonnais. Inversement, le vocabulaire est surtout composé de régionalismes attestés uniquement dans le domaine francoprovençal ou uniquement à Lyon.

Mots-clés : conte populaire,  parler lyonnais, "lyonnitude", canuts, Fabrique lyonnaise, archaïsmes populaires, régionalismes, francoprovençal

The purpose of this study is twofold. Firstly, we propose a definition of the Contes lyonnais and we give the reason why its authors were interested in the regional dialect of Lyon. Thus, the Contes lyonnais were stories composed by the literate class originating from Lyon's political and cultural circle, following their precursor Nizier du Puitspelu. They were published mainly by the Société des Amis de Guignol during the first half of the 20th century in the Almanachs des Amis de Guignol and were written in the regional French of Lyon. They tell facetious stories of the Lyon silk workers life and they were intended to those who heartily care about Lyon's culture. The authors of the Contes lyonnais were born in their great majority in Lyon's region. Their parents had worked in Lyon's silk industries and some of them even tasted its flavour themselves. Their involvement in the building of the lyonnitude and their stubbornness demonstrates that their interest in the regional dialect of Lyon was lead by their love for Lyon. Secondly, we give a phonetic, morphosyntaxtic and lexical analysis of the Contes lyonnais. It demonstrates that two mains traits characterize their grammar : a popular aspect and a regional one. As much as the phonetics are rich in popular archaisms, the morphosyntax abounds in regional archaisms. Nonetheless, we notice a very slight proportion of regional traits that are uniquely Lyonnais. To the opposite, the vocabulary is mainly made up of regional words that are found only in the francoprovencal domain or in Lyon. Keywords : popular tales, regional dialect of Lyon, "lyonnitude", silk workers, Lyonnais silk industry,  popular archaism, regionalism, francoprovençal domain Directeur de thèse : Brigitte HORIOT Membres du jury : Anna BOCHNAKOWA, Professeur, Université Jagellonne - Cracovie -Pologne Jean-Claude BOUVIER, Professeur émérite, Université de Provence - Aix-Marseille 1 Brigitte HORIOT, Professeur émérite, Université Jean Moulin Lyon 3 Guy LAVOREL, Professeur, Université Jean Moulin Lyon 3 Mention : Très Honorable Equipe d'accueil : Centre d'études linguistiques


Thématique(s)
Recherche

[ Recueil des thèses et H.D.R. ]

[ Contact ]

Pour toute question relative aux résumés de thèses soutenues, veuillez contacter Patricia GALEA - patricia.galea@univ-lyon3.fr

[ Documentation ]

Rechercher un article

Recherche un article

Mise à jour : 16 juillet 2010