• Recherche,
  • Philosophie,

CLAPIS PACHECO CHAVEZ Maria Luiza

Le Musée du Mouvement des Sans Terre au Brésil : l'émergence d'un nouveau type de musée et d'une nouvelle muséologie

Publié le 7 octobre 2015 Mis à jour le 6 juillet 2016

Thèse en Philosophie - Etude des systèmes soutenue le 26 septembre 2015

Dans ce travail, il s’agira tout d’abord de concevoir un musée du Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre au Brésil. La lutte des sans terre est l’un des phénomènes sociaux et politiques les plus importants de notre histoire. Le Mouvement des Sans Terres (MST), pilier de la mobilisation populaire au Brésil, est la plus importante référence dans la lutte contre l’inégalité sociale et le néolibéralisme dans la mesure où celui-ci conduit à un approfondissement du processus de concentration de richesse, inhérent au système capitaliste, et des inégalités socio-économiques. Dans un premier temps, nous analyserons la conception de ce musée, ses caractéristiques, ses objectifs, son importance pour le développement social, économique et politique du Brésil et les possibilités de sa création dans ce pays. Nous verrons que le Musée du MST que nous concevons est un nouveau type de musée, que nous avons défini comme un Musée de Lutte, avec une nouvelle muséologie que nous dénommions de Muséologie de la Contemporanéité. Celle-ci suggère la nécessité d’adéquation ou d’actualisation des objectifs des musées sociaux, issus du mouvement de la Nouvelle Muséologie des années 1970-80, prenant en compte les problèmes et les aspirations collectives de notre temps. Nous essaierons de comprendre pourquoi les musées de la Nouvelle Muséologie sont devenus inefficaces du point du vu de leurs objectifs initiaux et comment la Muséologie de la Contemporanéité peut les aider à sortir de l’inertie et à les faire jouer de manière plus effective leur rôle de levier social et politique. Enfin, nous espérons, avec la conception du Musée de Lutte et de sa Muséologie de la Contemporanéité, ouvrir des nouvelles perspectives pour le développement de la muséologie sociale, dans laquelle il s’inscrit. Une muséologie politiquement engagée, au service de la construction d’un monde meilleur, de la dignité humaine, de l’égalité et de la justice sociale.



In the present work, we aim, first and foremost, to conceive a museum of the Landless Rural Workers Mouvement (MST) in Brazil. The struggle of the landless is one of the most important social and political phenomena in the history of this country. The Mouvement, mainstay of the popular mobilisation in Brasil, is the main reference in the figth against social inequality and neoliberalism, a force that leads to a strengthening in the concentration of wealth, inherent to the capitalist system, and socioeconomic disparities. First, we analyse the conception of this museum, its feautures, objectives, its importance for the social, economic and political development of Brazil and the feasibility of its implementation. We will see that the MST Museum presents a new kind of museum, one we define as a Struggle Museum, within de contexte of a new museology designated as Museology of Contemporaneity. This new museology highlights the need to adapt or update the objectives of social museums, wich were stablished by the New Museology mouvement of 1970-1980, in order to take into account the problems and collective aspirations of ours time. We will try to understand why the museums of New Museology have become ineffective relative to their original goals and how the Museology of Contemporaneity can provide a way out of a situation of inertia and help them play their role as social and political levers more effectively. Finally, with the conception of the Struggle Museum and its Museologie of Contemporaneity, we hope to open up new perspectives for the development of social museology, wherein it operates ; a politically-engaged museology in service of the creation of a better world, of human dignity, equality and social justice.

Mots clés : Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre (MST) ; réforme agraire ; mémoire de lutte ; développement social ; néolibéralisme ; Musée du MST ; Musée de Lutte ; Muséologie de la Contemporanéité ; Nouvelle Muséologie ; musée communautaire.

Keywords : Landless Rural Workers Mouvement (MST) ; agrarian reform ; struggle memory ; social development ; neoliberalism ; MST Museum ; Struggle Museum ; Museology of Contemporaneity ; New Museology ; community museum.

Directeur de thèse : Bernard DELOCHE
                                   Heloisa HF GONCALVES DA COSTA
                           
Membres du jury :

- François MAIRESSE, Professeur des universités, Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle

- Serge CHAUMIER, Professeur des universités, Université d’Artois

- Hugues DE VARINE-BOHAN,  Consultant, ancien directeur de l’ICOM

- Heloisa Helena F. GONCALVES DA COSTA,  Professeur adjoint, Université Fédérale de Bahia, Brésil

- Bernard DELOCHE, Professeur émérite, Université Jean Moulin LYON 3


Président du jury : François MAIRESSE

Mention :  Honorable

Equipe d'accueil :  IRPHIL
 

 

 


Mise à jour : 6 juillet 2016