• Recherche,

BENKIRANE Reda

Pour une autre rationalité en Islam. Le défi de la Complexité et la quête de science

Publié le 16 novembre 2016 Mis à jour le 7 décembre 2016

Thèse en Philosophie - Etude des systèmes soutenue le 16 septembre 2016.

Notre recherche se concentre sur les possibilités de renouveler, par la rencontre avec la philosophie des sciences et de la complexité, le champ philosophique de l’islam contemporain. En pratiquant une certaine circulation d’idées, de disciplines, d’espaces et moments distincts, nous scrutons les conditions de création d’un espace métaphysique susceptible d’opérer une contamination cognitive, en générant des effets de transversalité interdisciplinaire, des éclairages obliques qui feraient autant de captures instantanées d’une phénoménologie théologico-politique dont nous entendons également au préalable faire une lecture critique. La philosophie des sciences contemporaines intervient comme une manière de réhumaniser la raison religieuse en islam, qui – c’est là une de nos hypothèses de travail – semble n’être plus que réductionniste, matérialiste, dogmatique. Scientificité et positivisme sont du côté de ce fondamentalisme religieux qui, selon notre définition, « essentialise l’accessoire et accessoirise l’essentiel ». Notre recherche explore de nouveaux champs de circulation d’idées ; entre l’idéal bachelardien de complexité et une raison élargie post-occidentale plus accueillante ; entre une raison coranique dont nous entendrons montrer sa texture complexe et la monadologie leibnizienne qui reste l’expression harmonique la plus achevée qui soit, entre le fragment signifiant et le tout incommensurable. Cette vaste circulation d’idées contribue selon nous à élargir les perspectives philosophiques de l’islam contemporain à un moment où il entame, sur le sol européen et après les révolutions sociales arabes, une nouvelle phase de son devenir.

Our research focuses on the conceptual potential of renewing the philosophical field of contemporary Islam – thanks to the encounter with the philosophy of science and complexity. By undertaking a certain circulation of ideas between different disciplines, spaces and times, we explore the opportunities of creating a metaphysical space capable of operating a kind of cognitive contamination, by generating some effects of transversality and interdisciplinarity , as well as, oblique insights into a theological-political phenomenology which we also intend to analyze. The philosophy of science interferes as a way to re-humanize the religious rationality in Islam, which – and this is one of our main assumptions – seems to be more and more reductionist, materialistic, dogmatic. Positivism and scientificity are on the side of a religious fundamentalism that according to our definition "essentializes what is accessory and accessorizes what is essential". Our research explores new areas of circulation of ideas ; between the Bachelardian "ideal of complexity" and a more welcoming extended and post-Western rationality; between a Qur'anic reason for which we intend to show its complex texture and Leibniz’s Monadology which remains the most complete harmonic expression of what exists, between the significant fragment and the immeasurable whole. This vast flow of ideas helps us to enlarge the philosophical horizons of contemporary Islam at a time when it initiates, particularly on the European soil and after the Arab social revolutions, a new phase of its development.

Mots
-Clés : raison, rationalité, logique(s), complexité, science, théologico-politique, islam, Coran, iqbal, signe(s)

Keywords : reason, rationality, logic(s), complexity, science, theological-political, Islam, Qur’an, iqbal, sign(s)

Directeurs de thèse : Jean-Pierre GIRAUD et Florence GODEAU
                                  
Membres du jury :
- Bachir Souleymane DIAGNE - Professeur des universités émérite, Université Columbia New York
- Eric GEOFFROY - Maître de Conférences HDR, Université de Strasbourg
- Makram ABBES - Professeur, ENS Lyon
- Farhad KHOSROKHAVAR - Directeur d'études HDR, CNRS-EHESS Paris
- Bruno PINCHARD - Professeur des universités, Université Jean Moulin Lyon 3

Président du jury
: Farhad KHOSROKHAVAR

Equipe d'accueil : IRPHIL
 
Décision : Admis