Entrepreneuriat étudiant : quels dispositifs ?

Plusieurs dispositifs ont été développés au niveau national afin d'aider les étudiants désreux d'entreprendre en parallèle de leurs études.

Le Statut national d’étudiant entrepreneur (SNEE), ou comment allier études et création d’entreprise

Créé par le ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ce statut permet, aux étudiants de moins de 28 ans, de bénéficier d’un aménagement de leurs cours afin de pouvoir se consacrer à la création de leur entreprise.

>>> Les avantages : espace de co-working, substitution éventuelle de leur stage de fin d'études par un temps sur leur projet entrepreneurial... Les jeunes diplômés peuvent également bénéficier de ce statut sous réserve d’une inscription au D2E.

>>> Pour candidater : remplir un formulaire en ligne, puis présenter son projet à un comité d’engagement qui a lieu 4 à 5 fois par an.


Le Diplôme Étudiant Entrepreneur (D2E), un accompagnement personnalisé

Les étudiants et jeunes diplômés peuvent s’inscrire au diplôme d’établissement d’étudiant-entrepreneur (D2E), une formation diplômante personnalisée à l'entrepreneuriat et à la gestion. Ce diplôme d’un an privilégie l’apprentissage par l’action et donne de fait le Statut national d'étudiant-entrepreneur.

>>> Avantages : Il apporte au jeune porteur du projet un co-encadrement par deux mentors (un enseignant et un professionnel), ainsi qu’un accès à des espaces de travail partagés et 27 séminaires en e-learning dont 9 séminaires développés en présentiel.


>>> Pour candidater : remplir un formulaire en ligne, puis présentation du projet devant un comité d’engagement qui a lieu 4 fois par an.


L’Université de Lyon est la seule communauté d’Universités en France à avoir pris l’initiative de délivrer le diplôme d'étudiant-entrepreneur.