VAE 2015 : confirmation de la tendance à la baisse du dispositif

Publié le 7 juillet 2017 Mis à jour le 10 novembre 2017
L’enquête de la DARES diffusée en juin 2017 portant sur les VAE initiées au sein des ministères certificateurs dresse un état des lieux précis des caractéristiques de ce dispositif.

Permettant une appréciation de la traduction sur le terrain de la réforme de la formation professionnelle de 2014, ces chiffres confirment que la voie de la validation des acquis de l’expérience peine à se faire reconnaître comme la « troisième voie d’accès à la certification » en France. Avec  33 775 VAE délivrées en 2015 dont 24 600 VAE totales, 330 000 personnes ont ainsi été diplômées avec ce dispositif depuis sa création en 2002.   
 

Quatre tendances générales ressortent de cette enquête :  

 
Confirmation  de la baisse du nombre de VAE délivrées depuis 2011   
Néanmoins, cette tendance est à affiner selon la phase de VAE concernée :  
•    concernant le nombre de candidats reçus : le nombre de candidats diplômés par une VAE totale baisse entre 2015 et 2014 (-4,46%) mais dans une moindre mesure que pour les années précédentes (-5,86% entre 2014/2013 et -5,36% entre 2013/2012  )  
•    concernant le nombre de candidats recevables : hormis l’année 2014 qui s’était caractérisée par une quasi-stagnation du nombre de dossiers recevables  par rapport à 2013 (+0,46%), 2015 confirme la tendance très marquée en 2013 de la baisse du nombre de dossier recevables (-4,57% de dossiers 2015/2014 ; -4,66% pour 2012/2013)
 
Maintien de la participation de chaque ministère au dispositif de la VAE  
•    Le Ministère de l’Éducation nationale - MEN - reste le premier certificateur (54,42% du nombre de titres et diplômes délivrés)
•    Le ministère chargé de la Santé et des Affaires Sociales est le second certificateur (20,54%)
•    Le ministère chargé de l’Emploi se  maintient en tant que troisième certificateur (12,67%), tout en confirmant une baisse de sa participation au total des certifications délivrées, depuis 2011 (19,83% en 2011, baisse en continue depuis)  
•    Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche – MESR - confirme sa progression continue depuis 2011 (progression de 8,04% en 2011 à 10,71% en 2015)
•    La part des autres  ministères reste à ce jour marginale.
 
Stabilité des caractéristiques des candidats à la VAE   
Les candidats sont en très forte majorité en emploi (74% pour l’ensemble des certificateurs), majoritairement âgés de 40 à 49 ans (38%) et de sexe féminin (73%). Il est néanmoins possible d’affiner ces grandes tendances :  
•    les candidats relevant des ministères de l’Agriculture, de la Défense, de la jeunesse et des Sports sont majoritairement âgés de 30 à 39 ans  
•    les candidats relevant des ministères de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, de la santé et des affaires sociales et de l’écologie sont plus âgés : de 40 à 49 ans. Il est à noter une augmentation depuis 2012 de la tranche d’âge des plus de 50 ans pour le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (de 17,2% en 2012 à 20,2% en 2015).
 
Surreprésentation des certifications émises par le ministère de  la Santé et des Affaires sociales  
•    5 titres sur les 10 titres les plus présentés en passage en jury relèvent du ministère de  la Santé et des Affaires sociales, dont majoritairement le Diplôme d’État d’aide-soignante (DEAS) et d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS).  
•    Le poids des diplômes délivrés par le ministère de la Santé et des Affaires Sociales impacte la moyenne générale du niveau : ainsi, si en moyenne 40% des VAE délivrées concernent des diplômes de niveau V, ceux-ci concernent en réalité à 84,5% ce ministère.

Sources :
La validation des acquis de 2008 à 2014 et  Enquêtes de la DARES
Résultats 2017-038 – la validation des acquis de l’expérience en 2015 dans les ministères certificateurs