• Recherche,
  • Langues,

Représentations de la nature à l'âge de l'anthropocène

Jean-Daniel Collomb et Pierre-Antoine Pellerin

Publié le 5 février 2020 Mis à jour le 6 février 2020
sous la direction de Jean-Daniel Collomb et Pierre-Antoine Pellerin
Le mot anthropocène a été proposé en 2000 par le géochimiste néerlandais Paul Crutzen, célèbre pour sa contribution majeure à la protection de la couche d’ozone à l’occasion d’un colloque du programme international Géosphère-Biosphère organisé à Cuernavaca au Mexique. Selon Crutzen, les activités humaines ont aujourd’hui pris une ampleur telle que l’humanité s’est muée en force géologique au sens propre du terme. Pour les tenants de la thèse de l’anthropocène, il s’agit, comme l’explique Christian Schwägerl de « prouver que l’être humain devient une force dominante du changement du système Terre ».1 Cette nouvelle ère remplacerait celle dite de l’Holocène commencée il y a 11 500 ans.

Diverses périodes ont été proposées comme point de départ de l’anthropocène, de l’avènement de l’agriculture jusqu’aux révolutions industrielles à partir du début du 19e siècle. Crutzen cite quant à lui l’augmentation spectaculaire des concentrations de dioxyde de carbone et de méthane dans l’atmosphère à partir de l’ère industrielle. Il souligne aussi la déforestation massive, les effets majeurs de l’agriculture industrielle et chimique, qui modifie le cycle de l’azote, la construction d’innombrables barrages ainsi que la surpêche : « À moins d’une catastrophe mondiale ̶ comme l’impact d’une météorite, une guerre mondiale ou une pandémie ̶ l’humanité restera une force environnementale majeure pour des millénaires. »2 La littérature consacrée en sciences du vivant à cette question est de plus en plus dense même si certains géologues ont exprimé des réserves quant à la validité de l’anthropocène dans leur discipline.3

 
  • 1 Christian Schwägerl, L’âge de l’Homme : construire le monde demain à l’ère de l’anthropocène, Nicol (...)
  • 2 Paul J. Crutzen, « La géologie de l’humanité : l’anthropocène », Écologie et politique, vol. 1, n°  (...)
  • 3 David Biello, The Unnatural World: The Race to Remake Civilization in Earth’s Newest Age, New York, (...)
Consulter le site de l'éditeur