• Culture,
  • Éducation,

[ANNULÉ] Spectacle | Têtes rondes et Têtes pointues, par la Troupe Lyon III

Publié le 20 février 2020 Mis à jour le 23 mars 2020
Buste Brecht
Buste Brecht

D'après l'œuvre de Bertolt BRECHT, fable grotesque et fantaisiste sur la condition humaine.

Par l'association étudiante Troupe Lyon III
 

Semaine d’actions et d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme
JACES - Festival Les Arts du Campus


Le royaume paisible de Yahoo est en crise. La révolte de la faucille prend de l’ampleur et fait trembler les propriétaires du royaume. Le pouvoir semble ouvert au sulfureux Ibérine et de sa milice. Mais quel sera l’élément déterminant le sort des habitants, la richesse ou la forme du crâne ?

Mise en scène : Vincent PUYSSÉGUR, Cie Le Radeau | assisté de Catherine FILLON

Création musicale : Samuel JAEGER
 

Troupe Lyon 3   Troupe Lyon III    Troupe Lyon III   Troupe Lyon III


À l'issue de la représentation, participez au bord de scène avec l'équipe artistique de la Troupe Lyon III et les bénévoles de la LICRA Auvergne - Rhône Alpes.
 

Entrée libre & gratuite | Inscription obligatoire en ligne ou à
pointculture@univ-lyon3.fr / 04 78 78 78 00        


 
Un théâtre où on ne rit pas est un théâtre dont on doit rire.
Bertolt BRECHT


La parole à... Vincent PUYSSÉGUR, metteur en scène
La révolte des paysans gronde au pays de Yahoo, les chants de la Faucille menacent le palais. Le Vice-roi est désemparé, il s’en remet à la stratégie de son conseiller. Le pays est riche, le peuple est pauvre. Une surproduction du blé, sur lequel repose la richesse de Yahoo, menace l’économie. Les caisses se vident. Il faut faire appel à un homme providentiel, issu de la classe moyenne, Ibérine, qui lui, sait d’où vient le problème et comment le résoudre. Pour Ibérine, le monde est divisé en deux. D’un côté les Têtes rondes, les tchouques, et de l’autre les Têtes pointues, les Tchiches. Le Bien et le Mal. Il faut donner le pouvoir au Bien pour éradiquer le Mal, et préserver ainsi la richesse de Yahoo...

Brecht nous propose une fable grotesque et fantaisiste sur la condition humaine. Écrite entre 1931 et 34, publiée en Angleterre en 1936, cette pièce dénonce la manipulation des foules par le populisme utilisant une politique du bouc émissaire. C’est une satire sur les croyances nazies qui prônent l’existence d’une race supérieure qui se doit d’éradiquer les races inférieures.

Mais son propos ne s’arrête pas à la fable. Brecht nous propose un autre discours. L’opposition des riches contres les pauvres. Car même Tchouques, les pauvres resteront pauvres. En revanche les Tchiches riches pourront toujours négocier, du moins au début de la grande épuration, pour peut-être s’en sortir à la fin du cauchemar.

Sous les yeux des spectateurs les rôles sont distribués, les situations données, et le Grand Distributeur de Crâne désigne les Têtes rondes ou pointues. La fable peut alors commencer dans un cabaret, sorte de maison close avec, sur une scène, le directeur du théâtre et son orchestre, autour des clients attablés et sur la piste de danse on joue Têtes rondes et Têtes Pointues. Le ton de la grande farce est donné.

Cette satire du populisme écrite par Bertolt Brecht trouve une résonance particulière aujourd’hui, comme si l’histoire ne cessait de se répéter. Et pour imiter ces répétitions, sans user la formule, on pourrait se demander si « le ventre d’où est sortie la bête est encore fécond ».


 
Troupe Lyon III

 
Partenaires :
Logo Troupe Lyon III     Logo LICRA Auvergne Rhône-Alpes
Thématiques :
Culture; Éducation