• Vie institutionnelle,

Performance de l’Université Jean Moulin en 2020 : des objectifs du contrat quinquennal atteints avec un an d’avance

Publié le 20 février 2020 Mis à jour le 26 février 2020
pap 2020
pap 2020

La publication récente du Projet Annuel de Performance (PAP) 2020 montre que l’Université a atteint, voire dépassé certains de ses objectifs, un an avant la fin du contrat quinquennal. C’est notamment le cas en matière de formation professionnelle et de formation continue, de réussite et d’égalité des chances des étudiants, de recherche et de valorisation de ses résultats.

Le Projet Annuel de Performance (PAP) et le Rapport Annuel de Performance (RAP) sont produits annuellement par tous les établissements d’enseignement supérieur bénéficiant des responsabilités et des compétences élargies (loi LRU). Il s’agit d’une obligation réglementaire.

Le PAP est annexé au budget annuel de l’établissement et le RAP est, quant à lui, annexé au compte financier de l’établissement, après validation des comptes de l’exercice écoulé par les commissaires aux comptes.

Ces documents déclinent d’une part les objectifs poursuivis par l’établissement, les actions prévues ainsi que les moyens mis en œuvre pour la réalisation de ces objectifs et d’autre part les cibles et les résultats obtenus. Ils permettent ainsi d’avoir une vision dynamique des éléments d’activité de l’établissement et de suivre sa performance par le biais d’indicateurs.
 
Mesurer la contribution nationale de l’établissement, rendre compte des choix stratégiques opérés
Les indicateurs retenus par le PAP et le RAP de l’Université reprennent les indicateurs déclinés dans les PAP et RAP du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) ainsi que des indicateurs spécifiques du contrat quinquennal de l’établissement (2016-2020).

Ces indicateurs accompagnent la présentation de la stratégie de notre établissement et permettent d’évaluer les actions qui sont menées en fonction des cibles fixées dans le cadre du contrat en cours. Ils permettent donc d’apprécier la contribution relative de l’établissement à la performance globale des programmes ministériels et de mesurer annuellement l’atteinte des objectifs prévus au contrat pluriannuel d’établissement.

Le PAP et le RAP contribuent également à l’information du Conseil d’Administration sur les choix stratégiques de l’établissement et donne une visibilité sur le suivi du contrat pluriannuel d’établissement. C’est également un outil d’aide à la décision pour la gouvernance dans le projet de développement de l’Université car il permet de se situer par rapport aux résultats nationaux et aux cibles fixées pour les objectifs définis par le ministère.
 
Objectifs atteints avec un an d’avance pour 7 indicateurs
Le PAP 2020 montre que certains objectifs fixés dans le contrat quinquennal 2016-2020 sont d’ores et déjà atteints, voire dépassés, notamment pour sept indicateurs :
 

1 | Répondre aux besoins de qualifications supérieures tout au long de la vie

Insertion des licences professionnelles (cf. page 10 du PAP)

Depuis quelques années, le taux d’emploi pour notre établissement (la proportion de personnes qui ont un emploi parmi celles qui sont en situation d’insertion) est supérieur à 90% et la cible de 93% est dépassée.

► La Formation Continue (cf. page 13 du PAP)

Croissance régulière et sensible de cette activité avec un chiffre d’affaires de presque 10 millions d’euros en 2018 (cible fixée pour 2020).

2 | Améliorer la réussite des étudiants

Réussite licence en 3 ou 4 ans (cf. page 21 du PAP)

Les résultats de Lyon 3 sont en progression ces dernières années et sont sensiblement supérieurs à la moyenne nationale, de +3 à +5 points selon les années. Le taux de réussite pour la dernière session connue est de 63,3%, dépassant ainsi la cible fixée à 62%.

► Réussite des étudiants inscrits au Pôle Réussite (cf. page 23 du PAP)

Les taux de réussite en L1 des étudiants suivis par le Pôle Réussite sont sensiblement supérieurs à la moyenne de l’établissement de plus de 10%.

3 | Produire des connaissances scientifiques au meilleur niveau international

► Enseignants-chercheurs produisants (cf. page 27 du PAP)

On observe une augmentation des enseignants-chercheurs produisants, tant en valeur absolue qu’en proportion. En 2019, on compte 94% de produisants parmi les enseignants-chercheurs affectés dans des unités de recherche de l’Université Jean Moulin.

4 | Améliorer le transfert et la valorisation des résultats de la recherche

Part des ressources apportées (cf. page 28 du PAP)

L’ensemble des ressources propres de l’Université Jean Moulin s’élèvent à 21.687 K€, dépassement de la cible établie à 21.000 K€ pour 2020.

► Ressources propres liées à la recherche (cf. page 30 du PAP)

Constante évolution des ressources propres liées à la recherche, augmentation de 50% depuis le début du contrat quinquennal 2016-20.

5 | Renforcer l’ouverture européenne et internationale des établissements

► Part des étudiants étrangers inscrits en Master (cf. page 33 du PAP)

Le rayonnement international est l’un des objectifs forts du contrat quinquennal. À Lyon 3, le taux moyen des étudiants étrangers inscrits en niveau master est de 22% alors que la moyenne nationale est de 15%. Ce pourcentage élevé est autant dû aux étudiants qui viennent à titre individuel dans notre établissement qu’au développement de nos masters délocalisés à l’étranger.

6 | Améliorer l’efficience de l’université

Attractivité de nos Masters (cf. page 41 du PAP)

Il y a de plus en plus d’étudiants qui arrivent dans notre établissement en 1re année de master et plus de la moitié des entrants en M1 sont nouveaux. Nos taux sont supérieurs aux références nationales et la cible fixée à 50% est dépassée.

7 | Contribuer à promouvoir l’égalité des chances pour l’accès aux formations de l’enseignement supérieur des différentes classes sociales

► Boursiers / Non boursiers : Taux de réussite comparés en L3 et en M2 (cf. page 48 du PAP)

L’objectif de l’Université est qu’il n’y ait pas de différence sur ce critère entre les deux populations. On constate que les taux de réussite en L3 et en M2 sont très proches entre étudiants boursiers et non boursiers. Le taux est proche de la cible à 0%.