• Culture,

Les Langagières | Les chansons de "L’Adolescence clémentine" de Clément Marot

Publié le 18 avril 2019 Mis à jour le 13 mai 2019
Maître des demi-figures, Trois femmes chantant et jouant la 4e chanson de L'Adolescence clémentine mise en musique par Sermisy, ca. 1530, Saint-Pétersbourg, Musée de l'Ermitage
Maître des demi-figures, Trois femmes chantant et jouant la 4e chanson de L'Adolescence clémentine mise en musique par Sermisy, ca. 1530, Saint-Pétersbourg, Musée de l'Ermitage

Amateurs de poésie et de musique, friands de gourmandises verbales et de belles chansons d'amour, venez découvrir, à l'occasion du festival Les Langagières, la mise en voix des chansons de Clément MAROT.

En partenariat avec le Théatre National Populaire de Villeurbanne (TNP), la Faculté des Lettres et Civilisations, les centres de recherche MARGE et IHRIM Lyon 3 - GADGES.
 

En m’ébattant je fais rondeaux en rime
Et en rimant bien souvent je m’enrime…



Ces premiers vers de la « Petite Epistre » que Clément Marot adresse au roi François Ier rappellent plaisamment la virtuosité langagière du poète quercynois, son goût pour les jongleries verbales et les tours de force poétiques souriants. Son premier recueil, L’Adolescence clémentine, dont la version complète paraît à Lyon en 1538, illustre mieux que tout autre cette aisance qui n’a d’égale que la légèreté du ton - ce que Boileau nommera joliment « l’élégant badinage » de Marot.

Mais Marot reste aussi, ne l’oublions pas, l’auteur de quelques-uns des principaux « tubes » de sa génération. Ses « chansons nouvelles » inaugurent le succès retentissant de la « chanson parisienne », qui va dominer pour plusieurs décennies le paysage musical français.

La proposition fait dialoguer une conférence sur les chansons de Marot animée par Jean VIGNES, professeur de littérature française de la Renaissance à l’Université Paris Diderot, membre associé IHRIM Lyon 3, spécialiste des relations poésie et musique à la Renaissance

et un récital par l'ensemble I Sospiranti :

Esther LABOURDETTE, soprano
Charles-Édouard FANTIN, luthiste.


[legende-image]1290696781928[/legende-image]   [legende-image]1290696781929[/legende-image]


► Infos & réservations



I Sospiranti
I Sospiranti est un ensemble composé de chanteurs et d’instrumentistes originaires des quatre coins du monde et formés dans les plus prestigieuses écoles de musique baroque d'Europe (Schola Cantorum de Bâle, Conservatoires Supérieurs de Lyon et de La Haye, Escola Superior de Música de Catalunya, Centre de Musique Baroque de Versailles, etc.).

C’est à l'occasion de l'Académie Baroque Européenne d'Ambronay 2008 que ces artistes se sont rencontrés ; réunis par une passion commune pour le répertoire vocal du XVIIe siècle, ils fondent l’ensemble I Sospiranti en 2009 pour donner corps à leurs projets baroques.

L'ensemble I Sospiranti collabore depuis 2015 avec le Professeur Jean VIGNES, spécialiste des relations entre poésie et musique au XVIe siècle (Université Paris-Diderot). C’est ainsi qu’un concert lecture autour des Chansons de Ronsard mises en musique par Nicolas DE LA GROTTE et Adrien LE ROY est créé lors du Festival Ronsard aux Rendez-Vous de la Possonnière en août 2015. Aujourd'hui, venez découvrir leur collaboration musicale et littéraire autour des vers de Clément Marot.


Partenaires :
[legende-image]1290696781919[/legende-image]   [legende-image]1290696781920[/legende-image]   [legende-image]1290696781924[/legende-image]
Thématiques :
Culture