Exemples de cursus

Séverine DUMAS-COMBE, 30 ans, a fait un DEUG AES-MASS, une MSTCF (Maîtrise de Sciences et Techniques Comptables et Financières) et un DESS MCSIC (Management et Conception de Systèmes d'Information Communicants) à Lyon 3.

Après deux stages, l'un au sein de la Direction Administrative et Financière de Mérial, et l'autre en audit financier au sein du cabinet Masson (réseau Arthur Andersen), elle a intégré en Septembre 2000 la division Technology Risk Consulting' de Arthur Andersen, puis en Juillet 2003 la division Technology and Security Risk Services' de Ernst & Young. Elle occupe actuellement un poste de chargée de mission expérimentée intervenant sur des missions d'accompagnement (essentiellement dans le cadre d'assistance à la maîtrise d'ouvrage sur des projets informatiques), d'audit, de sécurité et de gestion des risques relatifs aux systèmes d'information. Elle reconnaît que L'IAE de Lyon 3 est aujourd'hui un institut qui bénéficie d'une reconnaissance et d'un rayonnement auprès des grandes entreprises de la région et que ces relations pérennes lui ont permis de concrétiser son projet professionnel. Les formations MSTCF et MCSIC ont de surcroît des relations privilégiées avec les principaux cabinets et entreprises dans lesquels les étudiants sont amenés à postuler. La formation MSTCF est reconnue au plan national.

Cyril LONGIN, 28 ans, a obtenu à Lyon 3 un Deug, une Licence et une Maîtrise d'histoire

A la suite de ce cursus, il a été Coopérant du Service national en tant qu'archiviste à la Représentation française à l'ONU et à la Représentation Française auprès de la Conférence du Désarmement à Genève (Suisse) pendant 14 mois, de novembre 2000 à décembre 2001 ; Il avait pour mission la gestion des archives des 2 services, la mise en place de procédures de circulation de l'information ainsi que la formation du personnel diplomatique. Depuis juillet 2002, il est Attaché de Conservation du Patrimoine (archiviste) aux Archives Départementales du Pas-de-Calais : responsable du pôle Public, des nouvelles technologies (informatisation, numérisation et site internet) et du service éducatif (publications). Pour lui, le Département d'Histoire de Lyon 3 est à taille humaine, ce qui permet une communication aisée entre les professeurs et les étudiants. Cela entraîne une élévation du niveau des étudiants et donc de la Faculté. Le suivi des étudiants tout au long de l'année est primordial ; à l'université les étudiants sont souvent livrés à eux-mêmes ; Lyon 3 réussit à éviter ce piège grâce à la disponibilité de ses enseignants. La Faculté lui a apporté bien sûr des connaissances historiques, des compétences de rédaction mais également une capacité d'analyse indispensable dans son métier. 

Sacha LAFAURIE, 25 ans, a effectué à la Faculté des Lettres de Lyon 3 un DEUG, une Licence et une Maîtrise de Géographie, puis un DEA « Villes et Sociétés », et actuellement il poursuit un Doctorat de Géographie et Aménagement.

Pendant le cours de ses études, il a fait un stage à l'Agence d'Urbanisme de Lyon en 2001, puis en 2002 un stage chez Mochon et Partenaire, cabinet de conseil pour les entreprises et les collectivités sur des problématiques géo-économiques. Depuis novembre 2002, il est cadre consultant chez TechnoMan Ingénierie, cabinet de conseil pour les collectivités territoriales sur des problématiques de réseau de télécommunications. Sacha estime que ses études lui ont apporté une bonne connaissance de certains concepts fondamentaux en géographie que sont l'Espace, le Territoire, la Ville...et lui ont permis d'avoir les outils qui permettent de réaliser une expertise géo-économique de ces concepts. Le fonctionnement des entités économiques qui composent ces concepts (les entreprises, les collectivités) n'étant étudiés que brièvement, il a été obligé d'approfondir ses connaissances dans ces domaines, et il serait bon pour les prochaines promotions d'avoir une connaissance parfaite de ces entités, afin d' effectuer un meilleur choix dans leur spécialisation de Master. Les formations d'outils du géographe et d'aides à la décision sont quant à elles de qualité et sont un préalable indispensable à la confrontation avec le milieu professionnel. La formation de géographie lui a donc permis d'avoir accès à tous les métiers qui composent le milieu de l'expertise territoriale, qu'elle soit publique ou privée.

Anne-Gabrielle CREPS COLIN , 28 ans, a obtenu à Lyon 3 une Maîtrise de Droit "Carrières judiciaires" en 1999, un DEA "Ethique et Droit médical" en 2000, et un DESS "Droit et Evaluation des structures sanitaires et sociales" en 2001.

Après ses études, elle a occupé plusieurs postes : En 2000-2001: Juriste d'entreprise chez Emersys, société informatique de service pour les établissements privés de santé (logiciel de télétransmission PMSI et assistance à l'accréditation) En 2002 : Consultante indépendante en droit de la santé ; missions réalisées pour le compte de l'agence régionale d'hospitalisation de Franche-Comté et un réseau qualité interhospitalier. Depuis 2003, elle est à la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de Mont de Marsan (Landes), où elle occupe le poste de Responsable adjointe du Service "Relation avec les Professions de Santé et Gestion du Risque" (RPS-GDR), et Délégué référent régional (Aquitaine) de l'Assurance maladie. Elle estime que ses études de droit lui ont apporté une certaine rigueur et surtout, la faculté de comprendre le langage juridique et les textes réglementaires. Aujourd'hui, même si elle ne pratique pas le droit, en revanche, elle lit le JO tous les jours... et le comprend.... Le DEA et le DESS de l'IFROSS l'ont introduite dans le monde de la santé. Elle estime qu'elle ne serait pas à ce poste sans les avoir suivis. Quand elle faisait ses études, elle avait parfois l'impression de ne rien comprendre car on les abreuvait de sigles et de notions bizarres. Mais aujourd'hui qu'elle voit en pratique à quoi ça sert, elle se rend compte qu'elle comprend beaucoup plus vite de quoi il s'agit que si on ne lui en avait rien dit durant ses études ! Elle ajoute qu'elle a reçu une aide précieuse lorsque elle a commencé à chercher du travail, ce qui n'est pas négligeable... et pas toujours le cas à l'Université.

Gaëlle BONNEFOUS, 29 ans, est entrée directement en 2 nde année de DEUG LEA à Lyon 3 ( elle a obtenu la 1 ère année par équivalence avec son BTS Tourisme)

En 1996, elle a obtenu une Licence LEA - année passée à l'Université de Bergamo (Italie) dans le cadre du programme ERASMUS, puis une Maîtrise LEA en 97. Puis elle a bifurqué vers un   DESS Information Communication des Entreprises qu'elle a obtenu en 1998.

Après ses études, de 99 à 2000, elle a été chargée de la communication et du développement au FNDSA (Association loi 1901). Depuis 2001, elle occupe le poste d' assistante de communication puis responsable de la communication interne chez VALIANCE. Depuis le début de ses études, elle a souvent été confrontée à la communication et notamment à l'aspect événementiel de ce métier par le biais des différents stages n'ayant pourtant quelquefois aucun rapport avec ce domaine. Son stage de fin de Maîtrise à la Direction des Relations Internationales du Conseil Régional Rhône Alpes l'a confortée dans l'idée qu'elle souhaitait poursuivre des études de communication. Par la suite, le stage de fin de DESS de 4 mois dans une agence de communication lyonnaise l'a réellement convaincue qu'elle avait choisi la bonne voie. Elle a pu se familiariser avec les différentes étapes d'un dossier « com », les modes opératoires, les relations clients, etc. C'est aussi à cause de ce stage qu'elle a choisi de travailler chez l'annonceur et non pas en agence où le rythme est à son goût beaucoup trop cadencé...

Cyrille HARPET, 37 ans, a obtenu un DEUG, une Licence, une Maîtrise et un DEA de Philosophie à LYON 3

Il a ensuite obtenu un poste de Chargé de mission Environnement dans l'industrie chimique (Syndicat professionnel des fabricants de produits phytosanitaires) de 1998 à 2002 à Lyon et à Paris.

Il occupe actuellement le poste de Chargé d'étude Environnement et développement durable dans l'Association / cabinet d'études Economie & Humanisme, Lyon 8e

Il pense que le cursus de Philosophie permet une ouverture intellectuelle et favorise l'exercice de l'esprit critique. Mais un cursus de philosophie ne se suffit pas à lui-même : il est nécessaire de le « doubler » d'une autre formation initiale ou continue au plus près des finalités professionnelles ou pratiques. Cela permet d'enrichir la réflexion, de lui donner du contenu réel et d'exercer des capacités d'analyse et de synthèse sur des champs étrangers (sciences par exemple). Ce peut être par un cursus de langue, de sciences et techniques, de sciences sociales et humaines...

Pour lui, l'aboutissement du cursus en philosophie a été la préparation d'une thèse de doctorat dont le sujet faisait appel à la fois à d'autres disciplines (sciences et techniques, sciences sociales...) et sortait des problématiques relevant seulement de l'histoire des idées. Le sujet choisi, « les déchets », était volontairement transversal, d'actualité et ouvrant sur des secteurs d'activité et des disciplines étrangères aux philosophes. La préparation de la thèse, sous la direction de Jean-Claude Beaune, professeur de philosophie spécialiste de la question de la technique (épistémologie) s'est réalisée en partenariat avec l'INSA de Lyon et l'université Lyon II.

A l'époque (1994-1997), la Faculté de Philosophie n'offrait aucune réelle opportunité d'effectuer un stage. C'est par le biais des autres universités (Lyon II, INSA) dans lesquelles il était inscrit en parallèle (DEA d'anthropologie à Lyon II, DESS « gestion des déchets » à l'INSA, puis Mastère Environnement de l'INSA) qu'il a pu entreprendre des stages en relation avec son sujet de prédilection (entreprises, industrie, collectivités locales).

Les conditions de réalisation de la thèse étaient idéales pour effectuer ce triple cursus en parallèle dans la mesure où il a été allocataire de recherche durant les trois années au sein de l'université Lyon 3.

François BERTHOU, 34 ans, a fait un DEUG, une Licence et une Maîtrise AES, suivis d'un DESS Gestion du Patrimoine à LYON 3.

A la suite de ses études, il a été : Conseiller de clientèle particulier au Crédit du Nord (96/98) Conseiller en Patrimoine à la Banque Rhône-Alpes (98/2000) Animateur Financier à la Banque Rhône-Alpes (2000/2002) Gestionnaire de Patrimoine à la Banque Privée BNP PARIBAS (2002/2004) Actuellement , il occupe le poste d' Adjoint Gestionnaire - Conseil en Patrimoine au Centre de Banque Privée d'Annecy. Il est très satisfait de la formation universitaire généraliste d'abord et spécialisée ensuite qu'il a poursuivie à Lyon 3 et qui lui a permis de trouver rapidement un débouché professionnel en rapport direct avec le contenu du cursus suivi.

Damien PACHOUD, 23 ans, a obtenu un DUT Gestion Administrative et Commerciale (GACO) en 2002 à l'IUT Lyon 3. Puis il a intégré l'ESC - IDRAC de Lyon pour y faire un deuxième cycle en Marketing et Gestion des Entreprises (MGE)

Actuellement, il est en stage de pré-emploi validant sa 4ème année, chez Saupiquet, en tant que Chef de secteur.

Damien pense avoir vraiment découvert le monde professionnel à travers les stages, et il estime donc que c'est primordial dans un cursus universitaire. Grâce aux différents intervenants rencontrés durant son cursus, il a connu une réelle polyvalence permettant ainsi de trouver plus facilement sa voie et d'avoir une vision réaliste du monde professionnel : il ne faut pas hésiter à tirer profit de l'ensemble des contacts professionnels que l'IUT offre à ses étudiants car ceux-ci peuvent ouvrir de nombreuses portes.

Ayant l'ambition de créer sa propre entreprise dans quelques années, il est persuadé que la formation GACO a été et sera bénéfique pour son avenir grâce à l'ensemble des cours suivis et les conseils donnés à la gestion d'une entreprise.

Olivier GALON, 22 ans, a obtenu un DUT Carrières Juridiques en 2002 à l'IUT Lyon 3. Il a enchaîné sur une Licence d'Administration Publique à l'IEP de Lyon 2. Il est revenu à Lyon 3 pour y faire un Master de Science Politique à la Faculté de Droit

Il a effectué  son stage de fin de DUT à la Préfecture du Département de la Loire, au Bureau de l'Urbanisme et du Contentieux ; il était chargé entre autres du contrôle de légalité, et de la rédaction de mémoires en défense.

Ce stage lui a permis de découvrir l'administration ; il a été très instructif car les fonctionnaires en poste lui ont fait confiance et confié des tâches intéressantes ; grâce à cette période, il arrive mieux à cerner son projet professionnel : à l'issue de son Master, il a l'intention de passer les concours de lieutenant et de commissaire de police, ou à défaut d'intégrer l'armée de terre en tant qu'officier sur titre.