Cycle culturel n°12 - La fabrique de la mémoire publique : l'exemple de la Rome Antique

Informations générales

Niveau de recrutement
[ Autre ]
Conditions d'admission
Durée de la formation
40h
Lieu(x) de formation
Lyon
Stages
Non
Coût de la formation
Tarif 2019 - 2020 : 345€
20 séances de 2h
Accessible en

Le jeudi de 16h à 18h, hors vacances scolaires
Début des cours : 10/10/2019 - (Nouveauté 2019 - 2020)

Lieu : Campus des quais

Objectifs

Ce cycle culturel s'adresse à toute personne désireuse de développer ses connaissances, élargir sa culture et approfondir sa réflexion.

Publics

Niveau de recrutement : [ Autre ]


Conditions d'admission

Accessibles à tout public, sans condition d'âge, ni de diplôme

Inscription

Pour vous inscrire

Coût de la formation

Tarif 2019 - 2020 : 345€
20 séances de 2h

Comment se construit une mémoire publique et quels sont les différents sens qu’elle prend selon les contextes culturels, politiques et idéologiques où elle s’élabore ? Quels sont les moyens et supports de création et de conservation de la mémoire publique ? Qui sont les initiateurs ou les entrepreneurs de la mémoire publique ? Comment un fait, un individu, un lieu deviennent-ils objet et lieu de mémoire ? Comment la mémoire publique est-elle mobilisée dans des temps de crise et en réponse à des traumatismes collectifs comme les guerres civiles du 1er siècle av. J.-C. ?

C’est à ces questions que ce cycle de conférence entend répondre en envisageant les usages politiques et artistiques de la mémoire dans le contexte de la Rome antique et plus particulièrement dans la période constituée par la fin de la République et le principat augustéen.

Après une introduction qui posera le cadre conceptuel de la réflexion (place de la mémoire et de l’oubli dans la société contemporaine), le cycle sera organisé autour des deux axes suivants :
- politiques de la mémoire
- mémoires des arts/arts de mémoire
pour proposer un parcours qui permettra d’analyser les rites de commémoration (cérémonies funèbres, cérémonies de triomphe), les lieux de préservation de la mémoire (bibliothèques, forum d’Auguste, écoles de rhétorique), les initiateurs et entrepreneurs de la mémoire publique (hommes politiques, le Prince, les poètes, les orateurs et les historiens), le rôle des arts dans la transmission de la mémoire, les rapports entre mémoire et oubli dans la construction de l’identité collective, la question des mémoires dissidentes par rapport à la mémoire officielle.

Responsables pédagogiques

Professeure des Universités
Université J. Moulin

Contacts formation continue

FC3 Langues|Lettres|Philosophie
04 78 78 70 48 - fc3@univ-lyon3.fr