• Culture,

Création théâtrale | Cie Drôle de Trame

Publié le 18 juillet 2019 Mis à jour le 10 avril 2020
Atelier dirigé par Anne-Laure POMMIER - Compagnie Drôle de Trame


INSCRIPTIONS CLOSES



Expérimentations scéniques, interprétation de textes modernes ou plus anciens, recherche de personnages, de corps, de voix... Laissez-vous aller à l'imaginaire et à l'improvisation.

 ... À vous de jouer !





 
La parole à...

Marion POINCELET & Anne-Laure POMMIER,
Cie Drôle de Trame

La Cie Drôle de Trame est une jeune compagnie créée en 2016 par deux comédiennes qui travaillent depuis 15 ans ensemble : Marion POINCELET et Anne-Laure POMMIER.


« Nous voyons notre métier changer, mais nous sommes convaincus que le théâtre est encore un art populaire, et nous voulons rendre hommage, par nos créations, à cette tradition de théâtre populaire. Nous voulons créer les spectacles que nous avons envie de voir sur scène. Nous voulons jouer dans des "Pièces à évidence, poétiquement vraies" comme l’a dit Ionesco.

Parce que nous écrivons pour nous, ou des amateurs, depuis plusieurs années déjà et que cela nous stimule... de créer des histoires dans notre univers contemporain.

Parce que nous avons envie de théâtre comme l'enfant Jean-Baptiste Poquelin en a eu envie, lorsque, jouant dans un grenier avec son cousin, il voit ce dernier faire semblant de mourir, blessé par une fausse épée (film Molière de Mnouchkine).

Oui, nous voulons jouer avec les codes du théâtre, nous voulons continuer à nous amuser à faire semblant avec sincérité. Le théâtre par ses codes permet tout...

Parce que nous voulons créer aussi bien un spectacle sur la constipation, monter une pièce de Victor Hugo (L'intervention), adapter une nouvelle de Stefan Zweig (Lettre d'une inconnue) ... simplement parce que le projet nous semble évident, sincère, stimulant, juste et populaire, c'est-à-dire qu'ils s'adressent à tous !

Nous ne voulons pas nous reposer sur notre expérience mais être toujours vifs, à l'écoute, afin de sans cesse nous rapprocher du théâtre que l'on aime et que l'on veut défendre et ne pas nous figer dans une posture.

Drôle de trame, parce qu'on souhaite écrire une trame entre le public et nous. »