• Bibliothèques,
  • Culture,

Conférence-débat "Question de société" - "Le Dictateur de Charlie Chaplin"

Publié le 30 janvier 2020 Mis à jour le 17 février 2020

A l'occasion de la parution de l'ouvrage "Le Dictateur de Charlie Chaplin" aux Presses universitaires de Lyon.

Le Dictateur est un événement considérable dans l’histoire du cinéma : éminemment politique, il s’attaque fron­talement au nazisme et à son incarnation, Adolf Hitler, au moment même où les troupes allemandes déferlent sur l’Europe.

À la fin des années 1930, alors que l’industrie hollywoodienne hésite à produire des œuvres antinazies, Charlie Chaplin fait le choix de confronter Charlot à Hitler. Celui que la droite américaine soupçonne d’être « communiste » ou « juif » ne livre alors pas un film patriotique – comme l’après Pearl Harbor en produira à la chaîne –, mais un film humaniste, universel. Le premier film parlant de Chaplin sera un cri d’alarme, un cri politique adressé au monde entier.

C’est donc sous cet angle, celui du film politique, que Jean-Pierre Esquenazi analyse les scènes, les personnages, les dialogues du Dictateur. Car cette prise de position politique s’accompagne d’une rupture esthétique dans la filmographie de Chaplin.

De scène en scène, les codes du slapstick sont abandonnés pour une caméra plus mobile, qui gagne en expressivité, tandis que le personnage du barbier juif, portant pourtant les attributs de Charlot, gagne une profondeur que ses avatars précédents n’avaient pas. Son double maléfique, Hynkel, ne manque pas d’interroger non plus : c’est en effet la première fois que Chaplin endosse un autre costume que celui de Charlot. Cette dualité Charlot/Hynkel, Chaplin/Hitler, trop souvent résumée à une simple affaire de moustache, est au cœur de cet essai.

Un regard nouveau sur cet immense classique, servi par une splendide iconographie issue des archives Chaplin.
 

Jeudi 20 février 2020 - 18h30 en salle d'actualités de la bibliothèque universitaire | Manufacture des Tabacs


Jean-Pierre Esquenazi, spécialiste de la relation entre la production culturelle et sa réception, est professeur des universités émérite à l’Université Jean Moulin Lyon 3, UFR Lettres et civilisations. L’un de ses champs d’étude privilégiés est constitué des œuvres cinématographiques et de leurs publics. Il a publié de nombreux ouvrages, dont certains ont marqué par leur nouveauté le domaine des études cinématographiques, de l’analyse des médias, du travail sur la réception. Citons Hitchcock et l’aventure de Vertigo, l’invention à Hollywood (CNRS, 2001) ; Sociologie des publics (A. Colin, 2003) ; Godard et la société française des années 1960 (A. Colin, 2004) ; Les Séries télévisées : l’avenir du cinéma ? (A. Colin, 2010). Il a dirigé une collection sur le cinéma et les médias aux éditions L’Harmattan, et créé plusieurs revues universitaires dont Écrans, qu’il a codirigée pendant plusieurs années.


Entrée gratuite sur inscription préalable obligatoire
Inscriptions closes