Éthique - Philosophie - Esthétique

17220007 - Philosophie générale

Niveau de diplôme Licence - Semestre 2
Crédits ECTS 3
Volume horaire total 15
Volume horaire TD 15

Responsables

Contenu

Licence 1 - Semestre 2 - UEO Philosophie - Année universitaire 2022-23

Enseignant : Clément RAYMOND

Thème du cours : Les grands enjeux de la philosophie du travail

Présentation du cours :
Ce cours aura pour objectif de constituer une introduction aux grands enjeux de la philosophie du travail.
Le premier axe de réflexion consistera en un effort définitionnel, dont nous verrons que les implications dépassent le domaine strictement théorique. Nous nous demanderons s’il est possible de déterminer un point commun à l’ensemble des activités que l’on désigne sous le nom de « travail », en remettant en question la distinction entre travail « intellectuel » et « manuel ». Nous envisagerons également l’enjeu économique, social et politique à l’œuvre dans la qualification d’une activité comme « travail » – ainsi par exemple pour le « travail domestique », le « travail du sexe », etc.

Le second axe de réflexion concernera l’articulation entre travail, contrainte et liberté. Le travail, en effet, apparaît à la fois comme le lieu de la vie contrainte (par des impératifs économiques et de survie, par la hiérarchie et le fait que les règles au travail soient souvent imposées) et comme l’occasion d’une possible émancipation ou réalisation de soi (la recherche d’un « sens » à son travail est une des expressions contemporaines de cette aspiration). Nous verrons que, au lieu de réfléchir à ce que serait le travail en soi, pour déterminer sa nature contraignante ou libératrice, il est toujours nécessaire de l’envisager dans le système économique et productif qui en définit le cadre et les règles.

Bibliographie

Une bibliographie exhaustive sera donnée en début de semestre.

1/ Philosophie du travail
  • Locke (John), Second traité du gouvernement civil, J.-F. Spitz (trad.), Paris, PUF, 1994, chapitre V.
  • Marx (Karl), Les Manuscrits économico-philosophiques de 1844, F. Fischbach (éd. et trad.), Paris, Vrin, 2007.
  • Marx (Karl), Le Capital. Livre 1, J.-P. Lefebvre (trad.), Paris, Les Éditions sociales, 2016.
  • Weil (Simone), La Condition ouvrière, Paris, Gallimard, 2002.

2/ Le travail dans d’autres champs du savoir (littérature, sociologie, etc.)
  • Barbery (Muriel), L’Élégance du hérisson, Paris, Gallimard, 2006.
  • Graeber (David), Bullshit Jobs, É. Roy (trad.), Paris, Les Liens qui Libèrent, 2018.
  • Hésiode, Les Travaux et les Jours, P. Mazon (trad.), Paris, Les Belles Lettres, 2018.
  • Levi (Primo), La clef à molette, R. Stragliati (trad.), Paris, Robert Laffont, 1997.
  • Linhart (Robert), L’Établi, Paris, Éditions de Minuit, 1981.

3/ Le travail hors des livres

Contrôles des connaissances

L’évaluation se fait en contrôle terminal.