• Recherche,
  • Sciences sociales,

Projet LODOCAT : Chrétientés lotharingiennes - Dorsale catholique, IXè-XVIIIè siècles

Publié le 6 décembre 2017 Mis à jour le 18 octobre 2018

BorroméeL’objectif du projet est de s’interroger sur l’originalité des formes de christianisme développées dans des zones « frontières » ou « de marge », à savoir celles des pays qui relevaient au IXe siècle du royaume de Lothaire II (de la Frise au nord jusqu’aux régions du Sud-Est de la France), qualifiés de « pays d’entre-deux » (entre la France et les parties germaniques de l’Empire) dans la suite du Moyen Âge ; pays que les ducs de Bourgogne tentent au XVe siècle de réunir sous leur autorité ; pays qui, prolongés par la Savoie et le Milanais, ont constitué à l’époque moderne, au temps des réformes religieuses des XVIe-XVIIe siècles la « Dorsale catholique », terme désignant l’axe européen du front de catholicité, entre christianismes catholique et protestants. Cette position séculaire de frontière religieuse et politique a fait de cette zone un incubateur de formes originales de spiritualités, de pensées et d’organisations religieuses.

Il s’agira donc d’étudier de façon diachronique l’originalité des formes de christianisme développées dans ces zones « de marge », à cheval sur des frontières politiques, religieuses et linguistiques. Ces spécificités ont souvent été affirmées par les historiens, mais rarement démontrées, si ce n’est par des études ponctuelles. L’objectif est donc de repenser les facteurs explicatifs et les modalités d’une telle multiplicité et variété d’expériences religieuses, de leur diffusion, de leurs succès ou échecs, en faisant mieux ressortir ce qui relève de la conjoncture ponctuelle et ce qui relève de phénomènes structurels, liés à la spécificité de ces régions sur le plan politico-religieux.
Les travaux seront concentrés sur trois axes :

  • l’engagement des femmes dans le monde régulier ;
  • les modèles pastoraux ;
  • les rapports entre dévotions et politique – en utilisant notamment les méthodes de l’anthropologie historique, des gender studies, de la prosopographie (Axe dirigé par Catherine Guyon (Université de Lorraine) et Yves Krumenacher (Université Jean Moulin. Lyon 3).

Le programme LODOCAT rassemble huit équipes (cinq françaises, une belge, une luxembourgeoise, une italienne). Consultez le nom des équipes ainsi que la liste alphabétique des membres de l'équipe.