• Recherche,
  • Philosophie,

Projet IMPULSION 2018 : philosophie

Publié le 19 janvier 2018 Mis à jour le 29 janvier 2018

EthiquePrésentation du projet : "Recherche collaborative et expertise interactionnelle : nouvelles perspectives épistémologiques sur l’objectivité scientifique"

La question de la nature et des sources de l’objectivité scientifique est une question d’autant plus centrale que ses enjeux dépassent aujourd’hui très largement la sphère académique, l’objectivité étant considérée comme le fondement de l’autorité de la science dans nos sociétés, et donc de la confiance que lui accorde le public.
A l’heure où nombre de décisions politiques mobilisent des éléments d’expertise scientifique, les interrogations sur la nature, mais aussi les limites de l’objectivité, sont devenues saillantes dans les débats publics. Particulièrement actives et prometteuses sont les approches philosophiques récentes qui invitent à dépasser la vision traditionnelle de l’objectivité comme « point de vue de nul part » pour développer des conceptions de l’objectivité qui fassent droit à l’existence de plusieurs perspectives scientifiques sur un même sujet, cette pluralité n’étant alors plus vue comme une menace.
Ce projet de recherche relève de ces nouvelles approches et a pour objectif d’analyser, d’un point de vue épistémologique, le bien fondé des appels à une plus grande implication des citoyens dans les processus même de production de connaissances et d’expertise scientifique (appel fortement présent au niveau européen avec la notion de RRI « Responsible Research and Innovation » transversale à H2020).
  • Une telle ouverture est-elle susceptible, ou non, dans certains domaines, d’améliorer l’objectivité des résultats d’une enquête scientifique ?
  • Plus précisément, quelles formes l’implication de citoyens doit-elle prendre pour optimiser les conditions épistémologiques garantes de l’objectivité scientifique ?
  • L’objectivité scientifique doit-elle dès lors être pensée sous une forme plurielle ?
Inscription du projet dans le contexte local :

Ces recherches s’inscriront directement dans l’axe 1 de l’IRPhiL « Science, santé, complexité » centré sur « la dynamique de la science et des techniques, notamment à l’interface science/société ».
Au sein de l’IRPhiL, elles se nourriront de collaborations avec Sacha Loeve (philosophie des techniques) et Elodie Giroux (epistémologie du risque, philosophie de la médecine). Au delà de la faculté de philosophie, ce programme permettra de fédérer diverses compétences de recherche présentes sur le site lyonnais relevant de la thématique (multiforme) « Science – Société », en particulier au sein de l’équipe « Sciences, Société, Historicité, Éducation et Pratiques » (S2HEP) (tutelle Lyon 1), et en synergie avec les actions menées au sein de la plateforme ETTRES (Ethique de la Recherche et Responsabilité Sociale) de l’Université de Lyon, qui développe « un processus de co-construction des enjeux éthiques de la recherche ("recherche-action") » (responsable scientifique S. Carvallo, Centrale Lyon).

Inscription du projet dans le contexte international :

Le projet permettra de prolonger, dans une nouvelle direction, les recherches menées au sein de mon projet ANR DEMOSCRASCI (2014-2018) (www.democrasci.com) et ainsi de renforcer les collaborations internationales initiées (Leibniz Universität, Durham University, UQAM Canada). Plus largement, l’idée à terme est de développer un réseau international de laboratoires de recherche en philosophie travaillant sur des thématiques « science-société » (e.g. CHESS Centre for Humanities Engaging Science and Society, Durham University) et de faire de l’IRPhiL/site de Lyon un pôle de référence français dans le domaine, avec en vue la réponse à des appels à projet européens.
Actuellement, la réponse à l’appel à projet européen COST est en cours sur le thème de l’objectivité scientifique par le réseau international POND (porteur Hebrew University), dont je suis membre fondatrice et correspondante pour la France.

Volet formation :
  • enrichissement de l’offre de formation Master LHPST « Logique, histoire et philosophie des sciences et des techniques » (Lyon 3, Lyon 1, Centrale Lyon, ENS Lyon) ;
  • montage d’un DU « Responsible Research and Innovation » en synergie avec le développement en cours à l’Université de Lyon d’une formation au niveau doctoral « Éthique, intégrité scientifique et responsabilité sociale ».
Ce projet IMPULSION financé dans le cadre de l'IDEXLYON pour une durée de 2 ans est coordonné par Mme Stéphanie RUPHY, Professeur de philosophie des sciences à Université Jean Moulin Lyon 3.

Mise à jour : 29 janvier 2018