Aller au menu | Aller au contenu | Aller à la recherche

[ Université Jean Moulin Lyon 3
Recherche avancée

Université Jean Moulin Lyon 3


Accueil : Université Jean Moulin / Formation / Formation continue

PENSER LE CINEMA (&) AVEC LE CINEMA

  • Version PDF

Cycle n° 26

Mise à jour : 18 juillet 2016

M. Joris GUIBERT
Vidéaste plasticien – Enseignant cinéma
 

Ce cycle étudie comment le cinéma se pense à travers lui-même. Il mobilise ainsi des œuvres qui développent des formes d’autoréflexivités, qui ont un contenu autoréférentiel, dont le fond ou la forme sont le support d’une réflexion sur l’art cinématographique.
Chaque conférence se fonde sur l’analyse croisée de plusieurs films, à travers les visionnages commentés de différentes séquences. L’objet filmique est considéré comme une surface à déplier pour interroger le cinéma.
Ce cycle explore la spécificité de l'expérience spectatorielle au cinéma à travers trois problématiques principales :
•    Les fondements  techniques et esthétiques de la cinématographie  (potentialités d’énonciation et de représentation, dispositifs, medium…)
•    La ressemblance manifeste entre mécanique filmique et mécanique psychique (perception, rêve, mémoire…)
•    Le devenir du cinéma, à travers les mutations qui s’opèrent par le passage au numérique

Le cinéma & le montage en question :
Qu’est-ce que le montage ? A travers l’origine de cette pratique inédite que le cinéma a inventée, question sur cette notion qui fonde la modernité.

Représentations des origines, figures cinégéniques : le cinéma se cherche dans son histoire.
Comment les figures du train et du cheval sont devenues des archétypes cinématographiques

Polar, image & criminalistique : image-mémoire,  image-pulsion, image indice/index
Comment le cinéma de genre polar (thriller, film noir, etc…) met en scène l’image comme trace (résidu de réalité ou mémoire) pour accéder à une vérité, qui se révèle souvent précaire et problématique. Les films étudiés interrogent également le potentiel de l’image-indice et de l’image-mémoire dans leurs usages actuels, notamment numériques.

L’œil augmenté : la question du regard à travers le cinéma de SF
Dans la continuité de la pensée mécaniste du XIXème siècle le cinéma fut aussitôt envisagé comme une prothèse de vision – remède à la faillibilité et la subjectivité de la vue, espoir de révéler le réel par cet « œil mécanique » (Vertov). Plus qu’une nouvelle perception, l’écriture cinématographique inventa au fond un nouveau regard.

Le film qui troue la réalité : réalité en question / cinéma en perspective
En prétendant enregistrer la réalité, le cinéma questionne d’emblée ce qui la fonde. De la caméra décomposant l’espace en intervalles au montage qui reconstruit du temps, du projecteur créant l’illusion de mouvement à la salle obscure qui ressemble à la caverne de Platon, le cinéma semble sonder la trame du monde.

L’expérience du film : rêve, hypnose, labyrinthe & apesanteur
L’image cinéma ressemble à celle du rêve ; et le magnétisme, la fascination qu’exerce le film ont souvent été comparés à l’état hypnotique. En interrogeant l’apparente similitude entre fonctionnement psychique et dispositif cinéma, cette conférence explore l’expérience du spectateur face au film.

Quand le cinéma pense la vidéo
La chair de l’image : le cinéma de genre ausculte son passage au numérique

NOUVEAU CYCLE


Jeudi 18h à 20h - (50h)
(Début le 13/10/2016)

Tarif : 298€


Thématique(s)
Formation

Contact
-----------------------
FC3 Langues l Lettres l Philosophie
Coordonnées

Rechercher un article

Recherche un article

Mise à jour : 18 juillet 2016