• Culture,

Neuf vies d'une femme libre

Publié le 27 juin 2018 Mis à jour le 28 juin 2018

Proposée par la compagnie Délyriades, cette évocation lyrique nous invite à tirer le fil de la mémoire, évoquer l’aïeule et - fatalement - se retrouver face à soi-même...

Chaque histoire que l’on nous raconte est une bribe de vie.

Mais, de 1918 à nos jours, comment remettre ensemble et bout à bout la Russie des Tsars, Madagascar, l’engagement dans la Résistance, le Cameroun, les opéras de province et bien plus ?

Au fond, qui était cette grand-mère dont la destinée a réuni tout cela ? Sans doute a-t-elle dû vivre neuf vies, chacune faite de ses joies, de ses souffrances, de ses déchirements mêmes et de ses silences.

Crédit photo ©Renaud Chaput
 

Avec
Cécile De Boever, soprano
Florian Caroubi, pianiste
Jean-Noël Poggiali, texte et mise en scène
Amélie Verjat, conception lumière

Arrivée au moment où l’appartement de sa grand-mère disparue doit être débarrassé, une chanteuse tient entre ses mains les vestiges d’une existence révolue. Ils lui rappellent les anecdotes entendues mille fois, les confessions du bout des lèvres, et évoquent même des secrets que nul ne saura. Il y a tout ce qui s’éclaire rétrospectivement et tout ce qui demeure dans l’ombre.

À l’heure où les souvenirs retrouvent leur place, comme des objets que l’on rangerait avec soin, les émotions contraires se bousculent en elle et s’expriment en musique par les grands airs et mélodies de Tchaïkovski, Purcell, Strauss, Auric, Offenbach, etc.

Par sa présence, sa curiosité et son écoute, le personnage du pianiste, confident et complice, est embarqué dans ce voyage dans le temps, témoin comme nous d’un destin passionnant et romanesque ; l’histoire d’une vie, d’un siècle, d’une famille et d’une interprète.

Entrée libre
Partenaires :
Thématiques :
Culture

Mise à jour : 28 juin 2018