Aller au menu | Aller au contenu | Aller à la recherche

[ Université Jean Moulin Lyon 3
Recherche avancée

Université Jean Moulin Lyon 3


Accueil : Université Jean Moulin / Recherche / Publications et thèses / Thèses / Thèses soutenues / Thèses soutenues - 2009

GOILAN-SANDU Liliana

  • Version PDF

La représentation des identité sociales dans le roman canadien contemporain. L'exemple de Jacques Poulin.

Mise à jour : 4 mai 2010

Thèse en Lettres, langue et littérature françaises Soutenue le 18 décembre 2009

Cette étude se propose d'analyser la représentation des identités sociales dans le roman canadien d'expression française, en prenant comme exemple les romans de l'écrivain québécois Jacques Poulin. Il est bien démontré aujourd'hui que Poulin est un représentant du roman québécois postmoderne. Ce que nous voulons démontrer c'est que Jacques Poulin est un représentant du postmodernisme, non seulement au niveau des techniques d'écriture spécifiques à ce phénomène, mais aussi parce qu'il dresse un état des lieux de la société québécoise qu'il représente dans ses romans. En analysant les douze romans qu'il a écrits jusqu'à présent, nous avons pu repérer des détails qui renvoient à l'évolution de la société québécoise depuis la fin de la Révolution tranquille jusqu'aujourd'hui. Au-delà des histoires des personnages, il y une vraie toile sociale qui se déploie et le lecteur peut y reconnaître des réalités sociales, quelques-unes étant spécifiques au Québec, d'autres étant universelles. Ces aspects sociaux sont étroitement liés au développement personnel et social du personnage poulinien et une analyse de la création romanesque de l'écrivain québécois qui n'en tient pas compte ne serait pas complète.  Ce que nous tenons à souligner c'est le fait que Poulin traite tous ces sujets à travers le prisme de sa propre expérience de vie, de son vécu. Ce qui rejette Poulin quand il s'agit de la sociologie, c'est la théorie et non pas l'expérience pratique.
Mots-clés : Jacques Poulin, identité sociale, Postmodernisme, socialité, sociologie de la littérature, francophonie, soi Directeurs de thèse : Ioan DRAGAN
                                    Guy LAVOREL Membres du jury : Daniela ROVENTA-FRUMUSANI, Professeur, Université de Bucarest (Roumanie) Elena BRANDUSA STEICIUC, Professeur, Université de Suceava (Roumanie) Jean-Pierre LONGRE, Maître de conférences HDR, Université Jean Moulin Lyon 3 Jean-Jacques WUNENBURGER, Professeur, Université Jean Moulin Lyon 3 Ioan DRAGAN, Professeur, Université de Bucarest (Roumanie)
Guy LAVOREL, Professeur, Université Jean Moulin Lyon 3 Président du jury : Petronel DOBRICA, Maître de conférences HDR, Université de Bucarest Mention : Très Honorable avec les félicitations du jury Equipe d'accueil : Centre de littérature Jean Prévost
Thématique(s)
Recherche

[ Recueil des thèses et H.D.R. ]

[ Contact ]

Pour toute question relative aux résumés de thèses soutenues, veuillez contacter Patricia GALEA - patricia.galea@univ-lyon3.fr

[ Documentation ]

Rechercher un article

Recherche un article

Mise à jour : 4 mai 2010