Aller au menu | Aller au contenu | Aller à la recherche

[ Université Jean Moulin Lyon 3
Recherche avancée

Université Jean Moulin Lyon 3

Membre Fondateur - Université de Lyon

Accueil : Université Jean Moulin / Formation

0911013 - Littérature du Moyen-Age/ Littérature Renaissance

  • Version PDF
  • Envoyer par courriel
  • Envoyer par courriel au format PDF
Volume horaire total 24
Volume horaire CM 24

Déplier tout le contenu Plier tout le contenu

Contenu

Littérature du Moyen âge

Programme : Les animaux fantastiques de la littérature médiévale

 

            Les textes du Moyen Âge sont riches en animaux fantastiques d'une remarquable variété : guivres et dragons, licornes, griffons, phénix, beste glatissant, sirènes et centaures... En nous appuyant sur un large corpus de la littérature des XIIe et XIIIe siècles, en confrontant les descriptions animales fournies par les romans aux bestiaires de l'époque, en particulier au Physiologus d'Isidore de Séville, nous chercherons à préciser la manière dont l'imaginaire médiéval a élaboré ces animaux merveilleux. Si les auteurs se sont effectivement inspirés des encyclopédies, des récits de voyage, des textes de l'Antiquité gréco-latine ou encore de la Bible, ils ont aussi puisé dans leurs terreurs inconscientes pour créer ces entités fantastiques. On pourra ainsi analyser le rôle joué par ces animaux dans l'organisation de la narration et la portée symbolique ou signifiante que leur ont prêtée les écrivains du Moyen Âge.

 

Indications bibliographiques :

- F. Dubost, Aspects fantastiques de la littérature narrative médiévale (XIIe-XIIIe siècles). L'Autre, l'Ailleurs, l'Autrefois, Paris, Champion, 1991.

- Ch. Ferlampin-Acher, Fées, bestes et luitons. Croyances et merveilles dans les romans français en prose (XIIIe-XIVe siècles), Paris, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 2002.

- C. Kappler, Monstres, démons et merveilles à la fin du Moyen Âge, Paris, Payot, Bibliothèque historique, 1981 ; nouvelle éd. 1988.

- Ph. Ménard, « Le dragon, animal fantastique de la littérature française », Revue des Langues Romanes, 98, 1991, p. 247-68.

- B. Ribémont et C. Vilcot, Caractères et métamorphoses du dragon des origines. Du méchant au gentil, Champion, Essais sur le Moyen Âge, 2004.

- J. Voisenet, Bêtes et hommes dans le monde médiéval, Le bestiaire des clercs du Ve au XIIe siècle, BREPOLS, Turnhout, Belgium, 2000. Master 1 Semestre 8 Littérature médiévale

 

 

Littérature de la Renaissance                    
                               

Programme : La facétie

 

            Analyse et illustration d'un genre à la fois littéraire et iconographique qui puise ses racines dans l'Antiquité, se répand au Moyen âge, à la Renaissance et sous Louis XIII.

Les manuscrits du Moyen âge contiennent fréquemment des images facétieuses dans leurs marges ; les églises cachent dans les coins les plus improbables des pieds de nez aux bonnes mœurs et aux bonnes gens. Mais avec l'imprimerie, la facétie trouve un nouvel essor : les plaquettes imprimées se multiplient avec un succès dont s'empresse de profiter Rabelais. La facétie est multiple : tantôt c'est une image burlesque, tantôt une nouvelle, tantôt un bon mot, tantôt une allégorie.

            Le séminaire s'attachera à donner un panorama d'un courant littéraire dont la fécondité souterraine a souvent nourri la grande littérature, mais a plus souvent encore servi de support au rire du peuple. La facétie pour faire rire, mais aussi pour combattre. Car la facétie, surtout en période de conflit, adopte fréquemment des voix subversives. Littérature, gravure, sculpture, rébus, telles sont quelques uns des supports de la facétie que l'on verra à l'œuvre aussi bien dans les textes que dans les images, aussi bien dans la polémique que dans le carnaval.

 

Bibliographie :

uvres facétieuses :

-         Le Pogge, Facéties.

-         Bonaventure Des Périers, Nouvelles récréations et joyeux devis

Quelques œuvres critiques :

-         Alain Mercier, Le Tombeau de la Mélancolie, Littérature et facétie sous Louis XIII, Paris, Champion, 2005.

-         Patrick Dandrey, L'éloge paradoxal de Gorgias à Molière, Paris, PUF, 1997

-         Facétie et littérature facétieuse à l'époque de la Renaissance, Actes du colloque de Goutelas, RHR, 1978 (disponible en ligne sur le serveur Persee)

 


Renseignements pratiques

Faculté des Lettres et Civilisations
Faculté de Lettres et Civilisations
7 rue Chevreul
69362 LYON cedex 07

Fax : 04 78 78 71 61
Site web

Equipe pédagogique

Rechercher un cours

Recherche un cours

Mise à jour : 22 juin 2009