• Culture,

Fin de partie de Samuel Beckett

Publié le 23 janvier 2018 Mis à jour le 25 janvier 2018

Dès la première réplique de la pièce, Beckett nous parle de la fin : "Fini, c'est fini, ça va finir, ça va peut-être finir"

Production Espace 44


Mise en scène
Sandrine Bauer

Scénographie
André Sanfratello

Création Lumière
Nathan Teulade & Amaël Kasparian


Costumes
Anne Dumont

Construction Décor
Daniel Prost

Distribution : Jacques Pabst, Arnaud Chabert, Sandrine Bauer, André Sanfratello

Dans ce lieu de fin du monde, nous voyons deux êtres qui se déchirent. L'action se situe dans une improbable maison en bord de mer, que les personnages qualifient de refuge.

Inlassablement, ils jouent et rejouent une sorte de partie d'échec, absurde et même burlesque.

Rien n'est plus drôle que le malheur, cette réplique de Neil à Nagg résume bien l'humour qui caractérise l'écriture de Beckett.

Farce tragique, tragédie burlesque, comédie morbide, Fin de partie est tout cela à la fois.

Entrée gratuite pour tous dans la limite des places disponibles.
Réservation obligatoire à pointculture@univ-lyon3.fr



Les artistes

André Sanfratello

Il commence sa carrière professionnelle en tant que comédien pendant trois saisons (de 68 à 71) avec Marcel Maréchal au théâtre du 8°, puis enchaîne avec Roger Planchon, Jean Dasté, Pierre Vial, Bruno Boeglin, Gilles Chavassieux, Maurice Yendt, Michel Dieuaide, Jean Meyer, J-P Lucet, Victor Biagi, Nino d'Introna, Micel Belletante, Sophie Iris Aguettant, etc.

Il a participé en tant que comédien à de nombreux téléfilms avec J. Sirkis, J Kerchbron, R. Kahane, L. Gropierre, B. Gantillon, P. Planchon, D. Decoin, C. Boissol, etc.

Au cinéma, il a travaillé entre autres avec Bertrand Tavernier, Yves Boisset, Philippe Kaufman, Jean-Pierre Mocky, José Giovanni, Dai Sijie, Philippe Barde, Pierre Venot, etc.

En 1974, il effectue sa première mise en scène avec l'Architecte et l'empereur d'Assyrie de Fernando Arrabal. Suivront les Nonnes d'Eduardo Manet, premier spectacle de l'Espace 44, le Gardien et le Monte-plat d'Harold Pinter, La cantatrice chauve de Ionesco, En attendant Godot de Samuel Beckett, Tu as bien fait de venir, Paul de Louis Calaferte, etc.

Très sensible à la jeune création, il met en scène des premiers textes : l'Absence de Feliciano Salas, Camping Sauvage de Gilles Verneret et La Liquidation de Sandrine Bauer, etc.

Sandrine Bauer

Implantée depuis toujours dans la région lyonnaise, Sandrine Bauer étudie le théâtre, le cinéma et la littérature à l'Université Lumière.

Elle fait ses premiers pas de comédienne en 1992 au théâtre de l'Iris à Villeurbanne dans Macbett d'Eugène Ionesco et Les Précieuses ridicules de Molière. Suivront Personne n'a le droit de marcher sans armes sur le champ de bataille de Mattéï Visniec, le Bal des Voleurs de Jean Anouilh, Le Barbier de Séville de Beaumarchais, La Cantatrice chauve et la Leçon d'Eugène Ionesco, Huis-clos de Jean-Paul Sartre.

En 1995, elle se tourne vers l'écriture : La Liquidation, Un Orphée, Résurgences, J'ai pas rêvé longtemps, le Poteau noir, Mon mec est parti avec une poupée, mis en scène par André Sanfratello, Saint-Sylvestre, mis en scène par Martine Roméra, Les Meurtrières ou la Silencieuse n'avait pas de bouche mis en scène par Guy Naigeon. Elle a mis en scène Les Lettres de mon moulin d'Alphonse Daudet, Trois semaines arpès le paradis d'Israel Horovitz et l'un de ses textes : Félicie et Justin sont sur un radeau.

Arnaud Chabert

Il a suivi les formations de la Drama School à Hemel Heapstead et à Londres.
Il a joué Molière (Les femmes savantes, les Fourberies de Scapin, le Malade imaginaire, le Médecin malgré lui, le Bourgeois gentilhomme) en France et en Allemagne, Les bâtisseurs d'empire de Boris Vian, Félicie et Justin sont sur un radeau et Résurgences de Sandrine Bauer, En attendant Godot et ... Fin de partie, il y a une dizaine d'années dans le rôle de Clov.

Membre du Nolo Kingdom Théâtre, avec Elodie Lasne, il joue Feu la mère de madame de Feydeau, Une visite inopportune de Copi, Le roi se meurt de Ionesco, Le Boxeur et la violoniste de Bernard Da Costa, Vivons à deux en attendant la mort (création collective avec Elodie Lasne et Géraldine Favre).

Il est l'auteur de Rien n'est moins sûr, créé par Verbecelte et Compagnie et de Petite fleur de peau.

Récemment, il a mis en scène On the Foutain, adaptation déjantée des Fables de La Fontaine et joué dans Saint-Sylvestre de Sandrine Bauer. Il a en outre participé à de nombreux courts-métrages.

Jacques Pabst

Il a débuté avec le regroupement d'acteurs Rotatives et le metteur en scène Carlo Boso. Depuis, il a travaillé avec Yves Neff, Wladislav Znorko, Nino d'Introna (TNG Lyon), Patrick Le Mauff (Place Publique), Jean-Paul Lucet (Théâtre des Célestins), Maurice Yendt et Michel Dieuaide (TJA Lyon), Françoise Maimone (salle G. Philippe - Villeurbanne), Séverine Fontaine, Valentin Traversi, Frédérika Smétana, Laura Desprein, Stanislas Foriel et bien d'autres...

Sa formation en chant, en acrobatie et en danse contemporaine, l'amène à travailler aussi à l'Opéra de Lyon dans des mises en scène de Bob Wilson, de Ken Russel, de Louis Erlo et Alain Maratra et avec les chorégraphes Maryse Delente et Denis Plassard (Cie Propos).
Partenaires :
Thématiques :
Culture

Mise à jour : 25 janvier 2018