• Culture,

Eugène LABICHE au Théâtre de la Renaissance

Publié le 28 juin 2018 Mis à jour le 29 juin 2018

Lever de rideau au Théâtre de la Renaissance par les étudiants comédiens de Lyon 3

19h | Rendez-vous gratuit en Petite Salle du Théâtre de la Renaissance !


Pour la troisième année consécutive, des étudiants comédiens de l'atelier théâtre de Lyon 3 dirigé par Corinne Ginisti de la Compagnie Le Rayon Vert, se produisent au Théâtre de la Renaissance.

Avec leur spectacle intitulé Courteline en Goguette, ils font la première partie du spectacle La Bonne éducation mis en scène par Jean Boillot, création au Centre Dramatique National de Thionville-Lorraine NEST Théâtre.

Réservation obligatoire
auprès d'Hélène Grevot : H.Grevot@theatrelarenaissance.com

20h | La Bonne éducation

©Arthur Pequin

Surfant sur le succès des Animals, Jean Boillot poursuit son opération de rajeunissement du théâtre d’Eugène Labiche. Avec deux courtes pièces, il construit un diptyque encore plus déjanté que le premier et infiniment plus grinçant.

Au centre de deux vaudevilles, La Fille bien gardée et Maman Sabouleux, Labiche explore la figure de l’enfant dans une famille bourgeoise.

Dans la première pièce, une fillette de huit ans, confiée par une mère absente à ses domestiques, exerce sur ces derniers un pouvoir tyrannique et échappe à leur faible vigilance lors d’une nuit inquiétante de débauche.

Le deuxième opus nous emmène chez un couple de bourgeois qui décide de rendre visite pour la première fois depuis huit ans à leur fille qu’ils ont confiée à une pseudo nourrice ! Bien sûr, ils ne trouveront ni nourrice aimante, ni jeune fille bien éduquée.

Prenant des allures de cauchemars furieux, ces deux comédies déjantées nous montrent un Labiche au sommet de son art usant avec brio de son irrésistible force comique.

Dans un tourbillon de dialogues et sur la musique de Jonathan Pontier, les six comédiens chantent, dansent et interprètent leurs personnages avec un entrain, un talent et un rythme éblouissants. Sautant, roulant, grimpant aux rideaux, ils glissent et cavalcadent avec une fougue sidérante et hilarante.

Mise en scène Jean Boillot
Musique Jonathan Pontier
Dramaturgie Olivier Chapuis
Scénographie Laurence Villerot
Lumières Ivan Mathis
Costumes Pauline Pô
Collaboration chorégraphique Karine Ponties
Collaboration vocale Géraldine Keller
Décors Ateliers du NEST

Avec Guillaume Fafiotte, David Maisse, Philippe Lardaud, Isabelle Ronayette, Nathalie Lacroix, Régis Laroche

Production NEST – CDN transfrontalier de Thionville-Grand Est
Coproduction Les Théâtres de la Ville de Luxembourg.

Durée : 2h05
Grande Salle

Plus d'infos & réservations ICI
Partenaires :
Thématiques :
Culture

Mise à jour : 29 juin 2018