17310052 - Histoire de la philosophie du droit

Volume horaire total 18
Volume horaire CM 18

Responsables

Formations dont fait partie ce cours

Contenu

Licence 2 Double Licence Droit - Philosophie et Licence 2 Philosophie (pour double cursus) - Semestre 3 - Année universitaire 2018-2019

Enseignant : Charles GIRARD

Thème du cours : Les doctrines du droit naturel

Présentation du cours :
Ce cours propose une introduction à l’histoire de la philosophie du droit, de l’Antiquité à l’époque moderne, en prenant pour fil directeur l’étude du rapport entre droits de l’homme et droit naturel. Les Déclarations des droits du XVIIIe siècle présentent ces derniers comme « naturels » en même temps que sacrés et inaliénables. Mais en quel sens les droits posés et définis par une assemblée d’hommes peuvent-ils être naturels ? Par quelles voies la nature pourrait-elle donner des lois aux êtres humains ? Quel rapport peut-il y avoir entre les règles juridiques posées dans chaque société, qui sont situées et contingentes, et des principes supposés universels et indépendants, qui seraient indépendants de la volonté humaine ?
La première partie du cours portera sur les doctrines classiques du droit naturel, qui l’ancrent dans l’ordre de la nature extérieure (Aristote), dans la volonté divine (Saint Thomas d’Aquin) ou dans la raison humaine (Hugo Grotius).
La seconde partie du cours considérera les philosophies modernes attribuant des droits subjectifs naturels à l’homme, qui préparent ou accompagnant par-là les Déclarations des droits (John Locke, Thomas Paine), mais aussi les critiques adressées à ces déclarations après la Révolution française (Jérémy Bentham, Karl Marx). Ce parcours permettra, enfin, de considérer si les droits de l’homme peuvent aujourd’hui se prévaloir d’un fondement au-delà du droit positif.


Bibliographie

(Les titres suivis d’un astérisque* peuvent être lus avec profit pendant l’été.)

  • Platon, Gorgias, trad. M. Canto-Sperber, Paris, GF Flammarion, 1993.*
  • Aristote, Ethique à Nicomaque, Livre V, trad. J. Tricot, Paris, Vrin, 1990.*
  • Cicéron, Traité des lois, I, ch. V-XVI, in Cicéron, La République, Les Lois, trad. C. Appuhn, Paris, Garnier, [52 av. JC] 1954.
  • Saint Thomas d’Aquin, La somme théologique, Ia, IIae, Questions 90-96 ; IIa IIae Questions 57-62, Paris, Le Cerf, [1265-1273] 1984.
  • Hugo Grotius, Le droit de la guerre et de la paix, « Prolégomènes » et chap. I, trad. P. Pradier-Fodéré, Paris, PUF, [1625] 1999, p. 7-29.
  • John Locke, second Traité du Gouvernement Civil, trad. D. Mazel, Paris, GF Flammarion, [1690] 1992.
  • Thomas Paine, Les droits de l’homme. En réponse à l’attaque de M. Burke sur la Révolution française, trad. F. Soulès, Paris, F. Buisson, 1791.
  • Jeremy Bentham, « L’absurdité sur des échasses, ou la boîte de Pandore ouverte… » [1795], in B. Binoche et J.-P. Cléro (dir.), Bentham contre les droits de l’homme, Paris, PUF, 2007, p. 19-44.*
  • Karl Marx, « À propos de la question juive » [1843], in Philosophie, éd. M. Rubel, Paris, folio essais, 1998.